Tout sur Bruxelles Mobilité

Claire Pelgrims (ULB): "A 30 km/h, on pollue moins, car on roule sans à-coups"Une question de mobilité, de pollution et de police. Michel Hubert (UCLouvain Saint-Louis Bruxelles): "Si les rues restent dédiées à la voiture, le 30 km/h est une absurdité."

Incontournable du calendrier bruxellois, la journée sans voiture revient ce dimanche 19 septembre dans la capitale. Comme chaque année, les quelque 160 km2 de la Région bruxelloise seront interdits à la circulation automobile de 9h30 à 19h00. En Wallonie, les villes de Saint-Ghislain et Morlanwelz banniront également les véhicules motorisés le temps d'une journée.

Le 1er janvier dernier, la capitale généralisait une vitesse limitée à 30 km/h sur son réseau routier, sauf exceptions. Une mesure qui a permis de réduire d'un quart le nombre de blessés graves et de morts sur les routes bruxelloises, s'est réjouie mardi Bruxelles Mobilité dans un bilan portant sur les six premiers mois d'application de la Ville 30. Les nuisances sonores dues au trafic ont également diminué.

L'instauration de la limite de vitesse à 30 km/h sur la majeure partie du territoire bruxellois le 1er janvier dernier s'est traduite par une forte diminution du nombre d'accidents et de victimes, a indiqué vendredi la ministre bruxelloise de la Mobilité, Elke Van den Brandt.

Les cours et les examens de conduite fermeront à Bruxelles et en Wallonie, n'étant en effet pas considérés comme des activités essentielles dans l'arrêté ministériel fédéral relatif aux nouvelles mesures sanitaires. La date de fin de cette mesure n'est pas encore connue. Les centres de contrôle technique peuvent eux rester ouverts mais ne travailleront que sur rendez-vous.

Les enfants sont le plus souvent victimes d'accidents de la route en tant que piétons et, dans 77% des cas, cela se passe sur le chemin de l'école. Bruxelles Mobilité profite donc de la rentrée scolaire pour rappeler aux parents, enfants et enseignants les bons comportements à adopter, via une "opération cartable" qui se déroule en ligne, coronavirus oblige.

Bruxelles Mobilité présente lundi une carte faisant état des exceptions à la limitation de vitesse fixée à 30 km/h en Région bruxelloise, dont l'entrée en vigueur est prévue au 1er janvier 2021. L'administration régionale dresse ainsi une liste provisoire des axes sur lesquels la vitesse pourrait être maintenue à 50 ou 70 km/h et appelle à la concertation avec les communes, les zones de police et les sociétés de transport public pour parachever le plan de circulation.

La ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt prévoit l'achat de 60 radars de contrôle de vitesse, ce qui devrait porter l'ensemble à 149 unités. Ce nombre peut encore croître si les communes en font la demande, a affirmé mardi la ministre, en commission Mobilité du parlement régional, à l'occasion de l'ouverture de l'examen du volet Mobilité du projet de budget pour l'an prochain.

Bruxelles, un chantier permanent ? C'est souvent l'impression qu'elle donne. Une situation chaotique qui, aux yeux des automobilistes et des habitants, résulte d'un manque flagrant de coordination. Ils ne sont pourtant pas au bout de leurs peines : de nombreux travaux sont encore prévus dans les prochaines années. Avec pour objectif principal... d'améliorer la mobilité et le bien-vivre ensemble.

Le speed-pedelec, un type de vélo électrique qui peut atteindre 45km/h, séduit de plus en plus d'automobilistes dans la capitale. Le nombre actuel de trajets avec ce moyen de transport à destination et en provenance de la Région bruxelloise est estimé à environ 600 par jour. Mais une étude publiée vendredi par Bruxelles Mobilité estime l'évolution potentielle de ce mode de transport émergeant, à l'horizon 2030, à plus d'une dizaine de milliers de déplacements quotidiens. De là à y voir une solution pour désengorger Bruxelles, il n'y a qu'un coup de pédale...

La semaine de la mobilité débute ce lundi en Belgique. De nombreuses actions de sensibilisation, des publications d'études, des débats, permettront à chacun de repenser sa propre mobilité. La qualité de l'air sera cette année au coeur de la réflexion. Le point d'orgue de la semaine sera le dimanche sans voitures à Bruxelles le 22 septembre, mais aussi à Mons et dans les grandes villes flamandes.

Le béton du tunnel Rogier à Bruxelles sera surveillé en temps réel dans les prochains mois grâce à une innovation technologique élaborée par des chercheurs de l'Université Libre de Bruxelles. Des microfissures pourront être détectées grâce à des capteurs placés au coeur même du béton la semaine prochaine. Ce système peut générer des économies conséquentes pour Bruxelles Mobilité et réduire les embarras de circulation.