Tout sur Brigitte Lahaie

Le Conseil de déontologie journalistique (CDJ) a jugé partiellement fondée une plainte qui visait l'émission radio "C'est vous qui le dites", diffusée le 12 janvier dernier sur Vivacité (RTBF). L'ancien animateur de l'émission, Benjamin Maréchal, y avait invité ses auditeurs à répliquer à des propos polémiques sur le viol, suscitant l'indignation de certains.

Le Conseil de déontologie journalistique (CDJ) a jugé partiellement fondée une plainte qui visait un débat sur la sécurité routière diffusé sur l'antenne de Vivacité dans l'émission "C'est vous qui le dites" présentée à l'époque par Benjamin Maréchal.

Juste par curiosité : tapez "s'excuse" dans votre moteur de recherche. Et parcourez les résultats, sans forcément vous farcir les 580 000 occurences (au jour et à l'heure de rédiger ces lignes). Si vous avez la flemme, voici un résumé (hors règles de conjugaison et traductions), ne reprenant que les occurrences 2018.

Après chaque dérapage, les personnalités issues du monde politique, économique, sportif, médiatique ou artistique ont pris l'habitude de s'excuser publiquement. Pardon sincère ou bel outil de communication ?

La RTBF regrette que l'énoncé du sujet de l'émission "C'est vous qui le dites", diffusée vendredi matin sur la radio Vivacité, ait heurté la sensibilité de nombreuses personnes, créé des amalgames et une ambiguïté sur la portée éditoriale de l'émission et par là-même la position du service public, indique-t-elle vendredi soir dans un communiqué.