Tout sur Bressoux

Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, a peint quatorze kilomètres de rails en blanc afin de combattre les effets des grandes chaleurs sur le réseau. Une première expérience qui pourrait être renouvelée si ce test s'avère concluant, a-t-on indiqué mercredi du côté d'Infrabel, à l'occasion de la mise en oeuvre du dispositif à Bressoux (Liège).

Il y a les promesses tenues, comme l'embellissement du centre-ville et la création d'espaces verts. Il y a les échecs, comme le plan toxicomanie ou la mobilité. Entre les deux, des réalisations inachevées ou insuffisantes.

Depuis dix heures ce lundi matin, une équipe de scientifiques de Gembloux et Tinlot a investi le jardin potager collectif de Bressoux, à Liège. Objectif : effectuer des prélèvements de légumes et de fruits - mais aussi de terre qui les a faits pousser - dans une trentaine de parcelles. Pour répondre à cette question : sont-ils toxiques ?

Depuis 1926, des centaines de familles modestes d'un quartier populaire de Liège se nourrissent de légumes qui poussent sur un sol fortement contaminé en plomb, cuivre, zinc, cadmium, mercure, arsenic et hydrocarbures. Selon une étude de risques commanditée par le Logis social, propriétaire du terrain, l'hypothèse d'une " menace grave " pour la santé humaine " ne peut être écartée ". Des analyses de légumes sont en cours.