Tout sur bracelet électronique

La N-VA veut proposer aux juges flamands de la jeunesse la possibilité de placer sous bracelet électronique les mineurs de plus de 14 ans condamnés, rapportent jeudi De Standaard et Het Nieuwsblad. Il s'agit d'une des propositions phares par lesquelles le parti nationaliste veut réformer la justice de la jeunesse.

Les détenus sous surveillance électronique sont bien moins nombreux à récidiver dans les 5 années suivant le terme de l'exécution de leur peine que ceux qui ont purgé leur peine entièrement derrière les barreaux, selon les conclusions d'une étude réalisée par des collaborateurs de l'Institut National belge de Criminalistique et de Criminologie (INCC) et de l'Instituut voor Strafrecht & Criminologie de Leyde, aux Pays-Bas. Les résultats ont été publiés dans le magazine "Tijdschrift voor Criminologie".

Selon les projections du SPF Justice, 4.500 personnes devraient passer par la surveillance électronique en 2013, alors qu'elles n'étaient que 3.053 en 2011, ont annoncé jeudi Annemie Turtelboom, ministre de la Justice, et Pedro Ferreira Marum, directeur du centre de surveillance électronique.

Selon une nouvelle circulaire du ministère de la Justice, les peines de moins de trois ans seront désormais automatiquement remplacées par la surveillance électronique. La mesure vise à ce que ces peines soient effectivement exécutées. Ce qui n'est pas toujours le cas aujourd'hui, loin s'en faut.

Toutes les peines de prison entre huit mois et trois ans seront désormais purgées à domicile au moyen d'un bracelet électronique. C'est en tout cas ce que mentionne une circulaire envoyée à l'ensemble des prisons du Royaume, rapporte mardi soir la VRT.

2.746 condamnés peuvent circuler librement. Certains attendent leur bracelet électronique, les autres attendent l'enquête sociale. D'ici là, "ils restent tout simplement à la maison", dit-on au sein du cabinet Turtelboom.

La semaine dernière, 40 détenus sous surveillance électronique ont disparu des écrans radars. Pour les agents du Centre national de surveillance électronique (CNSE) c'est le "foutoir".