Tout sur Brabant

Dans une lettre adressée notamment aux présidents de parti, un ancien magistrat bruxellois prétend que l'enquête sur les tueurs du Brabant est sabotée. L'homme de loi voulait faire réaliser des actes d'instruction qui auraient pu révéler un lien avec la bande de braqueurs, mais son travail a été entravé, rapporte jeudi VTM Nieuws.

Le parquet fédéral dispose de preuves sérieuses sur le fait que l'enquête sur les tueries du Brabant a été manipulée, selon une série de nouveaux éléments apparus dans l'enquête et dont les programmes de RTL-TVI et VTM ("Indices" et "Faroek") ont fait part mardi soir. Le parquet fédéral lance en outre un nouvel appel à témoins afin de faire avancer l'enquête.

L'ex-gendarme Christiaan Bonkoffsky n'est pas le "Géant" de la bande des tueurs du Brabant, atteste formellement le parquet fédéral, cité dans le magazine d'investigation Faroek qui sera diffusé mardi soir sur la chaîne flamande VTM. L'équipe d'enquêteurs en charge des tueries du Brabant avait déjà déclaré abandonner cette piste.

La criminalité a diminué de près de 20% à Bruxelles en dix ans, ressort-il du premier rapport de Bruxelles prévention et sécurité (BPS) que relaie Le Soir, jeudi. La population dans la Région a, dans le même temps, augmenté de 15,5%.

Les objets retrouvés en mai dernier par des jeunes dans le canal Bruxelles-Charleroi sur le territoire d'Ittre ne sont vraisemblablement pas liés à l'affaire des tueurs du Brabant, a indiqué mardi le procureur général de Liège Christian De Valkeneer à l'agence Belga, confirmant une information de Sudpresse. Ces conclusions sont celles du rapport intermédiaire de l'INCC, qui doit rendre sa version définitive en fin de semaine.

Un ex-gendarme d'élite de haute taille s'est autoproclamé tueur du Brabant : confession posthume. Pour autant, un "géant" mort et enterré ne fait pas encore une bande. Encore moins un complot contre l'Etat. Quant à un procès...

Le procureur général de Liège, Christian De Valkeneer, a contacté l'avocat d'une des victimes des tueurs du Brabant, Me Jef Vermassen, pour organiser une rencontre entre eux, a-t-il indiqué vendredi à Belga, confirmant une information du Nieuwsblad. "Me Vermassen parle beaucoup dans la presse, il serait donc utile que nous nous rencontrions", a souligné le procureur général.

Un "tuyau en or" concernant les tueries du Brabant a été donné il y a quinze jours et peut résoudre l'enquête, a annoncé mercredi le pénaliste Jef Vermassen lors d'une interview au journal télévisé de VTM NIEUWS. L'avocat de la victime David Van de Steen a évoqué "une déclaration de nature décisive", sans en préciser la teneur.

Le site d'Axa, Give Data Back, permet de voir, en introduisant le nom de votre rue, si vous êtes susceptibles de vous faire cambrioler. Mais aussi quels sont les risques de subir un dégât des eaux.

Plus de 30 ans après les faits, nous sommes peut-être à l'aube d'une percée majeure dans l'affaire des tueries du Brabant. Ce week-end, on a appris que Christiaan B., aujourd'hui décédé, pourrait être le " Géant " de la Bande de Nivelles. Il s'agit d'un ex-gendarme.

Un député N-VA et un avocat flamands ont demandé dimanche d'étudier un transfert du dossier des tueurs du Brabant à une juridiction flamande si les révélations récentes concernant ce dossier et la potentielle identification d'un des membres du commando meurtrier ne sont pas suivies d'effet.

La justice enquête depuis plusieurs mois sur une nouvelle piste intéressante pour retrouver les auteurs des tueries du Brabant. "Les enquêteurs ont reçu des informations générales et spécifiques d'une famille quant à la participation aux faits", a prudemment expliqué Christian de Valkeneer, procureur général de Liège. "C'est une piste intéressante qui doit être renforcée avec d'autres éléments, d'autres auteurs."

Des fouilles vont être réalisées d'ici trois semaines dans deux étangs du Westhoek, situés sur le territoire d'Adinkerke (La Panne), en rapport avec l'enquête sur les tueries du Brabant, écrit mercredi Le Soir, qui a reçu confirmation du procureur général de Liège Christian De Valkeneer.