Tout sur Bouworde Karen Heylighen

L'ASBL Bouworde se réunit mercredi pour déterminer si le programme qu'elle organise au Maroc doit être adapté. Mardi, un instituteur avait été arrêté après avoir appelé à la décapitation des bénévoles belges qui travaillaient en short sur un chantier dans le sud du pays. "Trente-cinq jeunes partent le week-end prochain dans la même région et des parents nous ont fait part de leur inquiétude", affirme la porte-parole de Bouworde Karen Heylighen.