Tout sur BOTANIQUE

Le Tribunal de première instance de Bruxelles vient de rendre son jugement dans l'affaire qui oppose la Ville de Bruxelles et le Botanique pour l'exploitation du Cirque Royal. Il est implacable pour la Ville, pour le bourgmestre Philippe Close et pour leur ASBL Brussels Expo: le contrat de concession conclu par la Ville et Brussels Expo pour le Cirque royal est annulé, avec effet rétroactif.

Le Cirque Royal qui subit actuellement des travaux de rénovation rouvrira ses portes en septembre prochain, a affirmé lundi soir l'échevin en charge de la Régie Foncière de la Ville de Bruxelles Mohamed Ouriaghli (PS).

La Ville de Bruxelles a demandé un "rapport indépendant" à l'entreprise de contrôle et de certification Vinçotte ainsi qu'aux pompiers avant d'entamer des travaux au Cirque royal, en proie à une bataille juridique pour son exploitation, a indiqué mercredi à l'agence Belga la porte-parole du bourgmestre Philippe Close. La Ville exploitera ensuite elle-même la salle de concert afin de "respecter la décision de justice".

Le Botanique a rappelé vendredi qu'il était disposé à exploiter le Cirque royal dans l'attente de la décision sur le fond du tribunal de première instance de Bruxelles. Il estime pouvoir rouvrir dans un délai de seulement 15 jours. Il se dit prêt à reprendre des concerts programmés par Brussels Expo.

Lassé par le culte de la perfection qui submerge nos sociétés ? Le Botanique programme Fabulous Failures, une exposition qui rappelle combien faire erreur est salutaire. Rien ne va plus.

Une lettre considérée par ses destinataires comme "interpellante" a été envoyée par email ce jeudi 19 janvier à plusieurs organismes de la Fédération Wallonie-Bruxelles, dont le cabinet de la ministre de la Culture, Alda Greoli. Elle émane d'employés, anciens et actuels, du Botanique, Centre culturel de la Communauté française. Ce document, anonyme, fait état d'un profond malaise, depuis dix ans, au sein de l'institution culturelle bruxelloise.