Tout sur Boris Dilliès

Le bourgmestre d'Uccle Boris Dilliès (MR) en avait brandi la menace: le collège échevinal de cette commune du sud de la capitale a décidé jeudi de contester devant le tribunal de Première instance le plan de mobilité du Bois de la Cambre élaboré par la Ville de Bruxelles, en concertation avec la Région, actuellement soumis à un test.

Ambitieuse ? Personne ne dirige un pays sans l'être. Mais Sophie Wilmès est d'abord une première de classe. Une obsédée du détail et de la perfection, qui travaille à en épuiser ses équipes. Une bonne vivante, aussi, qui se réjouit de pouvoir boire à nouveau du vin blanc sur la plage de Knokke.

Le député régional et président du CPAS de Watermael-Boitsfort David Leisterh, 35 ans, a été élu jeudi soir à la présidence de la régionale bruxelloise du MR, l'emportant avec 65,9% des 1.125 voix émises valablement par les militants lors d'un vote à bulletin secret organisé au siège du parti, a-t-on appris de source officielle au MR.

Les militants bruxellois du MR et des communes à facilités de la périphérie sont invités ce jeudi à élire un nouveau président au gouvernail de la régionale bruxelloise de leur parti. Tout au long de la journée, à partir d'onze heures et jusqu'au début de la soiré, ils auront la possibilité de désigner, à bulletin secret, au siège du MR, celui qu'ils voient succéder à Didier Reynders dans cette fonction.

Le bourgmestre d'Uccle, Boris Dilliès (MR), ne prendra pas son siège au parlement bruxellois. "Je viens d'envoyer ma lettre au greffe du parlement. La première suppléante, Latifa Aït Baala, siégera", explique-t-il vendredi dans les colonnes du quotidien Le Soir.

C'est l'un des animaux les plus coriaces de la politique belge. Mi-dinosaure, mi-félin, le vice-Premier MR cultive l'art de rester au sommet. Candidat à tout, sûr de lui, cinglant, il sait sortir le parapluie si nécessaire et cultive l'art de la vengeance. Un phénomène qui exaspère, aussi.

"On s'est pris une gigantesque tole à Bruxelles", reconnaît dans les colonnes du Soir Boris Dilliès, l'un des deux "derniers" bourgmestres MR en Région bruxelloise. Dans La Libre, son confrère d'Etterbeek, Vincent De Wolf, veut monter un groupe de réflexion pour que le futur programme régional du MR ne reproduise plus les erreurs du passé.

Le bourgmestre Dilliès, qui a remplacé l'ex-ministre englué dans le Kazakhgate, subit la dissidence de l'échevin Cools. Divisé, le MR pourrait perdre la majorité absolue. Les jeux sont plus ouverts que jamais.

La section uccloise du MR se prononcera dimanche en début de soirée, lors d'un vote à bulletin secret, en faveur de celui qu'elle souhaite voir succéder à Armand De Decker au poste de bourgmestre de la commune et qui devrait occuper la tête de la liste libérale en vue du scrutin communal de l'automne 2018.