Tout sur Bois de la Cambre

La Cour d'appel de Bruxelles a confirmé jeudi la condamnation de la Ville de Bruxelles dans le dossier de la fermeture à la circulation motorisée de la boucle Sud du Bois de la Cambre. Par rapport à la situation actuelle, le jugement ne change rien car à la suite de sa condamnation en première instance, la Ville avait partiellement fait marche arrière.

Ni charge de police, ni de canon à eau, juste quelques tirs de grenades lacrymogènes à proximité du rond point Schuman: la troisième édition de la Boum au bois de la Cambre à Bruxelles et une manifestation européenne plus vaste, visant à dénoncer les mesures sanitaires qu'imposent les gouvernements pour lutter contre la pandémie de coronavirus, se sont déroulées samedi après-midi sans guère d'incident. Le rassemblement "santé en lutte", le seul autorisé dans la capitale ce samedi, a lui rassemblé 1500 personnes.

Une fois par mois, l'écrivaine Caroline Lamarche sort de sa bibliothèque un livre qui éclaire notre époque.

Le coup d'envoi des états généraux de la police (Segpol), exercice de réflexion destiné à dessiner les contours de la police du futur, a été donné mardi après-midi. Des intervenants-clés du secteur ont posé les bases de la discussion, citant abondamment comme enjeux l'attractivité de la police, son financement et les enjeux des nouvelles technologies ainsi que la nécessité d'avoir une police "moderne" qui répond aux besoins de la société.

Le collectif "L'abîme", organisateur d'un rassemblement festif non autorisé début mai dans le Bois de la Cambre sous l'appellation "La Boum 2", en dépit des règles sanitaires en vigueur, a annoncé vendredi soir sur sa page Facebook qu'il renonçait à organiser "La Boum test", un nouvel évènement prévu initialement ce samedi 15 mai, toujours dans le Bois de la Cambre, selon plusieurs médias.

Les images des policiers qui poursuivent des participants à la Boom 2, bien au-delà du Bois de la Cambre, pour les matraquer et les arroser de gaz au poivre circulent actuellement sur les réseaux sociaux et dans les médias. Le niveau de violence des policiers en surprend plus d'un.

Le collectif L'Abîme a introduit une demande auprès des autorités de la Ville de Bruxelles pour organiser la "Boum 3". Si initialement il était question d'en faire un événement test, le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) a décrété qu'il n'était pas question d'organiser une Boum 3.

La ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden a exhorté lundi les organisateurs de "La Boum", cet événement festif dont deux précédentes éditions dans le Bois de la Cambre ont dégénéré en affrontements avec la police, à respecter les mesures sanitaires, alors que le collectif L'Abîme a introduit une demande auprès des autorités de la Ville de Bruxelles pour organiser une troisième édition.

Les cinq personnes qui ont été arrêtées samedi lors l'événement non autorisé La Boum 2 ont été relâchées, a indiqué dimanche le parquet de Bruxelles. L'une d'entre elles a déjà été entendue, les autres le seront plus tard. Les incidents mettant en cause des policiers pour violence excessive sont examinés en interne, a en outre précisé la police de Bruxelles.