Tout sur Blankenberge

Ce mardi à la température record pour un mois de mars avait attiré la foule à la mer, mais les touristes d'un jour ont pu rentrer chez eux sans provoquer de trop gros encombrements dans les gares du littoral, ont fait savoir les bourgmestres d'Ostende et de Blankenberge en soirée. Ces communes avaient reçu l'appui de la police fédérale pour encadrer l'afflux de visiteurs. La SNCB avait prévu des trains supplémentaires et les voyageurs ont donc pu être répartis dans les différents convois.

Des trains bondés ce mardi en raison du beau temps. La SNCB décourage les voyageurs. Le gouverneur menace de fermer les routes. Une excursion d'un jour vers la mer va se compliquer à partir de ce week-end. Le point sur ce qui est possible et ce qui ne l'est pas.

Jinnih Beels ressent de la colère et de la honte envers l'action de la police qui a conduit à la mort de Joseph Chovanec. "Comment les gens peuvent-ils encore se sentir en sécurité ?", se demande la femme politique anversoise (sp.a). Entretien.

Dans 99 % des couples, c'est le mari qui conduit la plupart du temps. Pourquoi ce n'est pas bobone qui roule? Parce que les conducteurs, ils "sont meilleurs. Plus francs." Il y a même des psys qui pensent parce que ce serait un nouveau moyen de faire la guerre. La route : le champ de bataille. La BMW : le destrier. Tous contre tous et chacun pour soi.

Les problèmes survenus le week-end dernier à la Côte belge, avec notamment une bagarre sur la plage de Blankenberge, n'ont rien à voir avec le tourisme, mais plutôt avec la mauvaise gestion à Bruxelles, estime la ministre flamande du Tourisme Zuhal Demir (N-VA) dans une interview accordée à De Zondag.

Cinq mois après les premières mesures antipropagation du virus, l'incohérence semble rester de mise dans la gestion belge de la crise. A en juger par un premier bilan d'experts et des décisions contradictoires en matière de mobilité et de santé. Qui ont provoqué le clash à la côte.