Tout sur Blankenberge

La présence de phoques sur la Côte belge a encore augmenté en 2019. Des observations plus surprenantes de deux tortues luth, quelques poissons-lunes et une baleine à bosse ont également été rapportées, a indiqué vendredi l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRSNB) dans son rapport annuel de 2019, auquel l'Université de Gand, l'Université de Liège et Sealife Blankenberge ont collaboré.

La ville de Blankenberge lance un système de réservation pour les fauteuils de plage cet été, indique lundi la ville côtière. Le système doit permettre aux habitants, aux résidents secondaires et aux visiteurs (de plusieurs jours) de réserver en ligne leurs chaises longues aux bars de plage. En ce qui concerne les zones de plage libres, il n'y aura pas de système de réservation. Les espaces seront délimités par des paravents et il y aura une capacité maximale.

La Côte belge n'a pas connu d'affluence majeure lors de l'Ascension et ce en dépit de l'assouplissement des règles de confinement, ont indiqué jeudi plusieurs zones de police. "Nous ne contrôlons plus les déplacements non-essentiels, nous nous concentrons sur les mesures préventives", expliquent-elles.

La police mènera des contrôles tout ce week-end à la côte afin d'empêcher les touristes de s'y rendre, les déplacements non-essentiels étant interdits pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. En cas d'infraction, les contrevenants risquent une amende salée.

Au-delà de la condamnation évidente de cette publicité abjecte qui prône la violence faite aux femmes, il y a l'incompréhension. Comment a-t-on pu imaginer une telle campagne qui ne pouvait que susciter le rejet et, sans doute, un boycott à l'encontre des produits fast-food de cette marque hollandaise vendus partout en Belgique de Blankenberge à Virton ? Dingue...

La SNCB adaptera dès ce samedi, comme chaque été, son offre de trains. Chaque jour, des dizaines de trains supplémentaires seront ainsi mis en service pour rejoindre la côte et d'autres destinations touristiques. Des tarifs avantageux seront également proposés tandis que le nombre de trains sera réduit aux heures de pointe, indique l'entreprise ferroviaire vendredi dans un communiqué.

Ceci est de la fiction. Ou pas : la vie quotidienne, en 2050, pourrait ressembler à ça. Devrait, en tout cas, si des mesures politiques ambitieuses sont adoptées pour rester sous la barre du 1,5 degré de réchauffement climatique, comme le préconisent les scientifiques. Et si les modes de vie changent. Récit prophétique ?

Juste devant Knokke se trouve un cimetière d'un genre particulier puisqu'il sert de dernière demeure pour des tonnes de bombes et de grenades datant de la Première Guerre mondiale. On pensait que la chose était sans danger. Jusqu'il y a peu. Des analyses viennent de révéler que les anciennes bombes relâchaient leurs produits chimiques.

Plus de la moitié des automobilistes s'énervent devant un comportement irrespectueux des autres usagers de la route. Qui mieux qu'un biologiste de l'évolution pourrait décrypter la nature de l'homo mobiliens, ce primate perdu dans le trafic ? Feu vert au professeur Mark Nelissen (université d'Anvers).

Le baromètre européen de la conduite responsable vient de sortir. Il décrypte l'attitude des Belges au volant. Pas toujours de quoi se vanter...

L'année dernière, 36.859 conducteurs ont comparu devant les tribunaux de police pour avoir conduit leur véhicule alors qu'ils étaient sous l'influence de la drogue ou de l'alcool. Il s'agit d'une légère augmentation par rapport à l'an précédent, selon les chiffres du Bureau Permanent Statistiques et Mesure de la charge de travail, relayés mardi par les journaux de Mediahuis.

Le gouvernement britannique a autorisé mercredi des essais de voitures sans conducteur sur la voie publique pour une période de 18 à 36 mois dès janvier 2015 dans trois villes restant à sélectionner, souhaitant devenir leader dans ce domaine technologique.

Les causes du déraillement survenu mercredi soir près de Saint-Jacques-de-Compostelle n'ont pas encore été établies. Mais la presse espagnole s'intéresse de près au conducteur du train, Francisco José Garzón Amo, et à son goût immodéré pour la vitesse. Il a été placé en garde à vue ce vendredi pour imprudence.