Tout sur biodiversité

Quand ils laissent un peu de place à la nature sauvage, nos jardins sont bien de précieux alliés pour aider la biodiversité. C'est l'un des grands enseignements de l'opération En mai, tonte à l'arrêt, que Le Vif rééditera l'an prochain. Une démarche tout aussi pertinente sur le plan scientifique, dont voici les principaux résultats.

Dès ce 15 avril, Le Vif invite chaque citoyen à s'inscrire à une grande opération en faveur de la biodiversité : " En mai, tonte à l'arrêt ". Parce que les jardins ont, eux aussi, un rôle à jouer pour redonner de la place à la nature, plus menacée que jamais.

Des citoyens se mobilisent pour planter des forêts selon la méthode du botaniste japonais Akira Miyawaki. Elle permet de créer un écosystème forestier dix fois plus rapidement et trente fois plus dense qu'en régénération spontanée.

Néfaste pour la santé, l'animal et l'environnement, notre consommation de viande est sous pression. Si certains considèrent la viande synthétique comme l'alternative par excellence, d'autres sont loin de partager leur enthousiasme.

Les rayons de nos magasins regorgent de produits, l'abondance règne en maître. En apparence du moins... Au niveau mondial, nous cultivons de plus en plus les mêmes variétés et l'offre s'appauvrit. Nous mettons ainsi notre sécurité alimentaire en péril.

Près de 500 personnes issues des milieux associatifs et de la recherche, des administrations et des pouvoirs locaux ont assisté mardi à la journée de lancement des "Ateliers de la biodiversité", organisés conjointement par le ministre de l'Agriculture et la Nature, René Collin, et la Fédération Inter-Environnement Wallonie (IEW). "L'objectif est de parvenir à une série de recommandations que le ministre soumettra au parlement avant la fin de la législature", affirme son porte-parole.