Tout sur Bill Clinton

Quand le premier aéroport palestinien a été inauguré en 1998 dans la bande de Gaza, en présence du président américain Bill Clinton, ce "symbole de souveraineté" symbolisait les espoirs d'indépendance et de paix créés par les accords d'Oslo. Vingt-cinq ans après ces accords historiques, il n'est plus que ruines, à l'image des rêves palestiniens d'alors.

Donald Trump a averti que Wall Street allait "s'effondrer" s'il était destitué, une affirmation laissant dubitatifs les observateurs du marché qui mettent en avant la bonne santé de l'économie et l'impact historiquement limité des ennuis judiciaires des présidents américains.

Quand le maître de Pyongyang a franchi la frontière intercoréenne, il était escorté par une troupe de gardes du corps soigneusement choisis pour leur forme physique, leur allure, leurs capacités de tireur d'élite ou leur maîtrise des arts martiaux. " Même une fourmi ne passera pas."

La dynastie Kim, qui règne sur la Corée du Nord depuis 1948, a mis patiemment en place un piège machiavélique pour faire trébucher l'Amérique et la forcer au respect. Kim Jong-un, le dernier en date de la lignée, loin de signer l'effondrement du régime, pourrait bien en être l'exécuteur.

"Je n'ai pas eu de relations sexuelles avec cette femme". Le 26 janvier 1998, Bill Clinton prononçait cette phrase passée à la postérité. Le mensonge sur la véritable nature de sa relation avec Monica Lewinsky a valu une procédure de destitution au 42ème président des Etats-Unis.