Tout sur BHV

A Bruxelles, la justice civile francophone ne parvient plus à suivre. La faute à un manque de personnel - de greffiers, notamment -, à la suite de la scission judiciaire de l'arrondissement BHV, le 1er avril 2014, peut-on lire ce samedi dans le journal L'Echo.

Il est fort probable que les francophones et les néerlandophones doivent renégocier la scission de l'arrondissement judiciaire Bruxelles-Hal-Vilvorde. L'accord conclu ne prévoit pas assez de juges néerlandophones. C'est ce que rapporte le journal de Tijd.

En douze mois, le gouvernement a pris des mesures impopulaires, scindé BHV et rétabli la crédibilité financière de la Belgique. Sans vaciller. Mais certains encouragent le Premier ministre à se montrer plus audacieux, plus énergique. Son bilan, dressé par Le Vif/l'Express.

Avec ou sans facilités, la progression francophone s'annonce générale dans les communes de feu BHV : les premiers résultats électoraux ne plaident pas pour un apaisement communautaire, notamment en périphérie bruxelloise.

La N-VA a lancé une campagne contre la nouvelle organisation de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde (BHV). Le parti nationaliste flamand a annoncé vendredi préparer un recours devant la Cour constitutionnelle qui porte sur les aspects judiciaires de la réforme approuvée avant les vacances.

La Chambre a adopté vendredi la scission de l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde ainsi que 12 autres propositions de loi, de lois spéciales et de révision de la Constitution. Ces textes ont déjà été adoptés par le Sénat et ont donc terminé leur parcours parlementaire.

Le sénateur Bart De Wever, président de la N-VA, brille par son absence dans l'hémicycle de la Haute assemblée où ont débuté mard matin les débats en séance plénière sur la réforme de l'Etat, une défection épinglée par le président de l'Open VLD, Alexander De Croo.

La N-VA a regretté de ne pas pouvoir voter jeudi au Sénat la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde mais a assuré qu'elle s'opposera à sa version édulcorée proposée par la majorité institutionnelle, qu'elle estime déséquilibrée et constitutionnellement problématique.

La commission des Affaires institutionnelles du Sénat a approuvé en fin de matinée la scission de l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde (BHV). Mais il ne s'agit que de la première étape d'un processus qui en comptera quatre, rappelle Caroline Van Wynsberghe, politologue à l'UCL.

La commission des Affaires institutionnelles du Sénat a approuvé en fin de matinée la scission de l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde (BHV), premier volet de la sixième réforme de l'Etat soumis à la Haute assemblée.

La chambre du conseil de Bruxelles a décidé jeudi de ne pas traduire en justice quinze bourgmestres flamands de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde qui n'avaient pas organisé les dernières élections fédérales. Le baron FDF Hadelin del Marmol avait déposé une plainte à leur encontre.

Le comité de mise en oeuvre des réformes institutionnelles s'est accordé la nuit dernière sur les textes qui concrétiseront le premier volet de la réforme de l'Etat, a annoncé le premier ministre, Elio Di Rupo, dans un communiqué.

Au parlement, la N-VA votera contre la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Selon le chef du groupe N-VA à la Chambre, Jan Jambon, la situation est meilleure aujourd'hui qu'avec l'accord communautaire.