Tout sur Beveren

"Chacun, dans notre pays, est unique et peut aimer qui il veut aimer. Pas de tolérance vis-à-vis de l'intolérance", a répété le Premier ministre Alexander De Croo, samedi, lors de l'action organisée à Beveren par Casa Rosa, une coupole d'organisations de défense des personnes LGBTI+ en Flandre orientale.

Le nombre d'agressions envers les personnes homosexuelles et transgenres est difficile à évaluer en Belgique car beaucoup de victimes ne déclarent pas auprès de la police les violences subies, souligne Çavaria, la coupole des organisations flamandes de défense des droits des personnes lesbiennes, homosexuelles, bisexuelles, transgenres et intersexes (LGBTQI+).

Un homme qui a perdu la vie dans un parc à Beveren (Flandre-Orientale) aurait été victime de violences faites aux homosexuels, ont rapporté plusieurs médias flamands. Plusieurs suspects ont été interpellés, a indiqué le parquet de Flandre-Orientale, sans infirmer ni confirmer l'éventuel mobile homophobe.

Un jeune homme de Beveren a démissionné de son poste de secrétaire auprès de Jong N-VA, la branche des jeunes membres du parti nationaliste flamand, pour les entités de Zwijndrecht et Burcht (province d'Anvers). Des commentaires offensants et à caractère raciste écrits par le jeune homme ont été mis au jour lundi sur les réseaux sociaux.

Depuis novembre dernier, cinq détenus de la prison de Beveren travaillent au sein d'un call center depuis leur cellule. A la demande du député Jean-Jacques Flahaux (MR), le ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), a fourni quelques précisions.