Tout sur Beslan

La Russie aurait pu prévenir l'attaque meurtrière de Beslan en 2004 et a fait preuve de graves défaillances dans la gestion de la prise d'otages, a jugé jeudi la Cour européenne des droits de l'Homme, une décision qualifiée d'"inadmissible" par Moscou.

Environ 3.000 personnes se sont rassemblées ce matin à Beslan pour commémorer le début de la prise d'otages dans l'école de cette ville du Caucase russe qui s'était soldée, en septembre 2004, par plus de 330 morts, dont de nombreux enfants.