Tout sur Bernard Wesphael

Le procès de Bernard Wesphael, accusé du meurtre de son épouse Véronique Pirotton, devant la cour d'assises du Hainaut a été reporté au mois de septembre 2016, à la suite d'un problème administratif, annonce dans un communiqué mardi le parquet général près la cour d'appel de Mons. Il s'ouvrirait le 19 septembre, selon Me Moureau, avocat des parties civiles. Le procès devait initialement débuter le 22 février 2016.

Le parquet de Flandre occidentale (section Bruges) demandera le 11 mars à la chambre du conseil le renvoi de Bernard Wesphael (56 ans) devant la chambre des mises en accusation de Gand pour le meurtre de son épouse Véronique Pirotton. Durant l'enquête, les faits avaient dans un premier temps été qualifiés d'assassinat, impliquant la préméditation des faits.

Bernard Wesphael a comparu lundi matin devant la chambre du conseil de Bruges. L'ex-député wallon est toujours suspecté d'avoir assassiné son épouse Véronique Pirotton le 31 octobre 2013 à Ostende. Ses avocats nourrissent des préoccupations quant à l'état de santé de leur client dont la détention est prolongée de 3 mois.

Accusé de l'assassinat de son épouse, Véronique Pirotton, Bernard Wesphael est emprisonné à Bruges depuis sept mois. Son statut d'homme politique s'est retourné contre lui.

La Cour de cassation a rejetté mardi après-midi le pourvoi introduit par la défense de Bernard Wesphael à la suite de la décision de la chambre des mises en accusation de Gand de prolonger la détention du député wallon de trois mois. Les avocats du Liégeois estimaient que cet arrêt devait être cassé.

Le député wallon Bernard Wesphael, inculpé de l'assassinat de son épouse Véronique Pirotton, n'a pas été remis en liberté mardi soir par la chambre des mises en accusation de Gand, qui se prononçait en appel sur son maintien en détention.

Une partie des cofondateurs du Mouvement de Gauche (MG) a annoncé lundi son intention de "poursuivre son aventure" en dépit de la défection d'une trentaine de membres et de responsables qui veulent rejoindre le parti Vega, récemment créé par l'ex-député Ecolo Vincent Decroly.

La commission des poursuites du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé samedi après-midi à l'unanimité le rapport qu'elle doit rendre à l'assemblée plénière sur l'immunité parlementaire du député Bernard Wesphael, inculpé de l'assassinat de son épouse.

La commission des poursuites du parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles a procédé vendredi après-midi durant près de deux heures à l'audition de la procureure générale de Gand, Anita Harrewyn, dans le cadre de l'examen du dossier des poursuites contre le député Bernard Wesphael, inculpé de l'assassinat de son épouse, Véronique Pirotton.