Tout sur Bernard Arnault

A l'occasion de la journée mondiale de lutte contre la pauvreté, ce 17 octobre, le front Rendre Visible l'Invisible et de Céline Nieuwenhuys, secrétaire générale de la Fédération des Services Sociaux, rappellent à quel point les risques d'appauvrissement de la population belge sont grands. Et à quel point les pouvoirs publics agissent insuffisamment.

En juin dernier, le milliardaire français Bernard Arnault a payé une transaction pénale de 2,5 millions d'euros à la justice belge pour éviter un possible procès en correctionnelle, vraisemblablement pour fraude fiscale. En France, selon l'émission Pièces à conviction, il a fait l'objet d'un redressement qui avoisinerait le milliard d'euros.

C'était à la rentrée 2012. Libération avait titré "Casse-toi, riche con" et l'Hexagone était en émoi. L'exil fiscal belge de Bernard Arnault, aujourd'hui quatrième fortune mondiale, avait fuité dans la presse : le patron du groupe de luxe LVMH avait sollicité, en juillet, la nationalité moules-frites.

Le parquet de Bruxelles et le patron du groupe de luxe LVMH, Bernard Arnault, viennent d'enterrer la hache de guerre. L'enquête lancée en 2012 concernant une augmentation de capital de 2,9 milliards d'euros de Pilinvest et une possible fausse domiciliation en Belgique de Bernard Arnault vient de se déboucher sur la signature d'une transaction pénale, lit-on jeudi dans L'Echo et De Tijd.