Tout sur Berlin

Pour qu'un discours marque les esprits, il ne doit ni être long, ni même bon. Il faut qu'il contienne une phrase choc, qui puisse parler à chacun - même si tout le monde ne la comprend pas.

L'artiste et activiste chinois Ai Weiwei, aujourd'hui basé à Berlin après avoir subi les foudres de Pékin, propose de verser 100 % des recettes de la vente de masques en soie sérigraphiés à la main avec des images emblématiques de son travail au profit de trois ONG.

Venus de l'extrême droite, de l'ultra gauche ou de la mouvance conspirationniste, des milliers de personnes doivent manifester dimanche dans plusieurs villes d'Allemagne pour dénoncer les restrictions restantes face au coronavirus, un mouvement qui prend de l'ampleur et inquiète les autorités.

Deux jours seulement après l'annonce d'un retour progressif à la normale en Allemagne, un canton a dû réintroduire le confinement vendredi et deux autres y songent face à un nombre de contaminations reparti à la hausse.

"Ce n'est pas ça, l'esprit de l'Union européenne": la ministre de la Santé publique Maggie De Block a dénoncé, vendredi à son arrivée à un conseil extraordinaire des ministres européens de la Santé consacré au coronavirus, le blocage par deux États membres - l'Allemagne et la République tchèque - de leurs exportations de masques de protection.