Tout sur Beni

L'épidémie d'Ebola en cours dans l'Est de la République démocratique du Congo a fait plus de 300 morts selon les autorités sanitaires qui saluent une petite victoire: la guérison d'un nourrisson.

La nouvelle épidémie de fièvre hémorragique Ebola a fait dix morts dans l'est de la République démocratique du Congo, selon un nouveau bilan publié vendredi par le ministère de la Santé.

Quatre nouveaux décès parmi les cas confirmés de la fièvre hémorragique à virus Ebola ont été enregistrés dans la province du Nord-Kivu dans l'est de la RDCongo frappée par une nouvelle épidémie, selon un nouveau bilan publié mardi par le ministère congolais de la Santé.

A peine libérée de sa neuvième épidémie de fièvre hémorragique Ebola, la République démocratique du Congo fait face à une maladie encore inconnue qui a tué une quinzaine de personnes dans l'est depuis début juillet, ont indiqué lundi des sources sanitaires.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, a annoncé dimanche la libération des deux touristes britanniques qui avaient été enlevés vendredi dans le parc parc national des Virunga, dans l'est de la République démocratique du Congo.

Le gouverneur de la province agitée du Nord-Kivu a alerté l'armée congolaise mercredi sur la multiplication d'attaques des miliciens, qu'il considère comme le prélude d'une nouvelle guerre dans l'est de la République démocratique du Congo.

Vingt-deux civils au moins ont été massacrés à l'arme blanche pendant le week-end de Noël dans une région de l'Est de la République démocratique du Congo meurtrie depuis plus de deux ans par une vague de violences aveugles dont les ressorts sont difficiles à comprendre.

Le massacre de plusieurs dizaines de civils dans la nuit de samedi à dimanche à Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), attisait lundi la contestation contre le président Joseph Kabila, alimentant un climat politique déjà tendu à quelques mois de la fin de son mandat officiel.