Tout sur Bélarus

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko, "réélu" pour un sixième mandat, est contesté comme jamais par les opposants démocrates. Malgré la répression, ils continuent à le défier.

L'Union européenne ne reconnaît pas les résultats des élections présidentielles du 9 août dernier au Bélarus, qui n'ont été "ni libres ni régulières", a affirmé le président du Conseil européen, Charles Michel, à l'issue d'un sommet extraordinaire des Vingt-sept.

Le président russe ne défendra pas éternellement Alexandre Loukachenko, de plus en plus contesté. Mais il ne veut pas non plus revivre les précédents géorgien et ukrainien. Comment sortir de ce guêpier ?

Le ministère bélarusse de l'Intérieur a annoncé jeudi avoir arrêté encore 700 personnes la veille, quatrième jour d'une contestation post-électorale violement réprimée, portant le total des arrestations à au moins 6.700.