Tout sur Beauvechain

Un rapport stratégique remis à la ministre de la Défense Ludivine Dedonder prévoit de gonfler les effectifs et les budgets de quatre entités non bruxelloises du Musée de l'armée. Au détriment du site du Cinquantenaire.

D'ici à 2025, 3,348 millions d'euros seront investis dans l'aménagement ou la rénovation de sites du patrimoine militaire, dont Ypres, Beauvechain et Bastogne. Décryptage du "Plan stratégique".

Un rapport stratégique remis à la ministre de la Défense Ludivine Dedonder prévoit de gonfler les effectifs et les budgets de quatre entités non bruxelloises du Musée de l'armée. Au détriment du site du Cinquantenaire.

Une très grande disparité de revenus existe au sein des communes du pays, qui fragilise la mixité et la cohésion sociale, écrit Le Soir, lundi. Le quotidien s'est penché sur les statistiques des 35.000 secteurs (quartiers) que comptent les communes belges.

Un important incendie est survenu dimanche soir dans une cabine à haute tension, provoquant une interruption de la distribution électrique dans plusieurs milliers d'habitations de Grez-Doiceau, Beauvechain et Chaumont-Gistoux, a-t-on appris auprès de la zone de secours du Brabant wallon. La plupart des ménages concernés sont à nouveau alimentés, à l'exception de ceux du quartier où se trouve la cabine électrique endommagée, a indiqué vers 22h15 un porte-parole de l'opérateur brabançon des réseaux de gaz et d'électricité (ORES).

Plusieurs associations de défense du patrimoine, parmi lesquelles l'union française des amateurs d'armes (UFA) et l'asbl Art&Héritance, ont transmis lundi par voie d'avocats leurs craintes quant à la subsistance du musée royal de l'armée à Bruxelles. Ces craintes se sont multipliées depuis que le site a été intégré il y a deux ans au War Heritage Institute qui dénonce les "allégations mensongères" de ses détracteurs.

Le NH90 Caïman, hélicoptère dernière génération, cause du souci aux armées qui l'utilisent. Bourré d'électronique, il ne serait pas adapté au désert. Les militaires français s'en sont rendu compte au Mali, où il supporte mal la poussière. En version navale, c'est l'eau de mer qui le fait souffrir !