Tout sur Bart De Wever

Guerre contre la drogue: "Il est incompréhensible que De Wever ne s'informe pas mieux et se cramponne à une lutte sans issue"

Chapeau au commissaire principal de la zone de Voorkempen, Peter Muyshondt. Enfin une autorité qui ose prendre des risques, et n'attend pas sa pension pour désapprouver la guerre contre la drogue. Dans un pays où le principal leader politique du pays souhaite poursuivre cette guerre insensée, c'est presque un acte de résistance. Son implication personnelle ne fait que renforcer son témoignage.

Bart De Wever: "Le PS sabote le progrès en détruisant des emplois"

On a appris ce dimanche que les pourparlers en cours depuis quelques mois entre bpost et PostNL avaient échoué à la dernière minute. Les raisons de l'échec ne sont pas claires, mais Bart De Wever et Alexander De Croo pointent du doigt l'ancien ministre des Entreprises publiques, Jean-Pascal Labille (PS).

"Pour la N-VA, catholique semble synonyme d'anti-islam"

Contrairement à ce que prétend la N-VA, le professeur Didier Pollefeyt déclare que "l'école du dialogue" bénéficie d'énormément de soutien. Il tire cette conclusion après une enquête réalisée auprès de 360 membres de direction d'écoles.

Bart De Wever: "Nous sommes dans une situation de guerre"

Le président de la N-VA, Bart De Wever, a déclaré sur Radio 1 qu'il n'estime pas que la position du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, soit en cause après les attentats de Bruxelles. Pour De Wever, Jambon doit participer à la mise en oeuvre d'une nouvelle culture sécuritaire dans notre pays.

"Les attaques de Wouter Beke obligent la N-VA à soutenir le gouvernement"

"En focalisant ses attaques sur le ministre des Finances sur la N-VA, le président du CD&V Wouter Beke veut faire porter le chapeau de ce qui ne tourne pas rond au plus grand parti de la majorité" écrit notre confrère de Knack Walter Pauli. Or, "c'est une position que De Wever essaie d'éviter à tout prix depuis les élections."

Peter De Roover: "Je ne me tairai pas et Bart le sait"

Peter De Roover, promu chef de groupe N-VA à la Chambre, est un mégaphone du Mouvement flamand. La N-VA l'avait invité en juin 2014 dans l'espoir de rassurer les électeurs nationalistes flamands et de les tenir éloignés du Vlaams Belang.

La réforme de l'état proposée par la N-VA est-elle réaliste?

Cette semaine, le président de la N-VA, Bart De Wever, a demandé aux députés fédéraux Hendrik Vuye et Veerle Wouters de lancer un projet en vue de "ré-opérationnaliser l'institutionnel". Le quotidien De Morgen s'est demandé à quel point une nouvelle réforme de l'état était réaliste.

"Bart De Wever prend peu à peu des allures de messie"

Si on demande au politologue Carl Devos si le gouvernement a bien travaillé cette année, sa réponse a tout d'une réponse de jésuite : "Le gouvernement a vraiment fait de son mieux, cependant le résultat n'est pas vraiment spectaculaire".

"Je ne me fierais pas à un politique qui prend Auguste comme exemple"

Dans son dernier livre intitulé "Dynasty: The Rise and Fall of the House of Caesar", l'historien et auteur de bestsellers britannique Tom Holland retrace la vie des cinq premiers empereurs romains. On peut parler d'une chronique de sexe, de scandale et de carnage. Mais on peut aussi tirer un parallèle étonnant avec le monde politique d'aujourd'hui.

De Wever plaide pour un Patriot Act à la belge

Le président de la N-VA, Bart De Wever, souhaite un Patriot Act à la belge. C'est ce qu'il a déclaré vendredi sur Radio 2. Il n'a pas donné plus de détails. Le Patriot Act est la loi américaine très controversée qui a doté les services de renseignement de compétences très poussées.

Bart De Wever est-il dangereux?

L'argumentation populiste du président de la N-VA à Gand aggrave les dissensions au sein de la coalition fédérale. Le MR ne peut le tolérer. Mais son discours oppose aussi les élites et une large partie du "peuple". Le balayer d'un mot - "ridicule" - est un peu court...

Bart De Wever joue-t-il le jeu intelligemment?

Ce mardi, le président de la N-VA Bart De Wever a remis la Convention de Genève en question dans un auditoire bondé de l'Université de Gand. Il a également plaidé en faveur d'une politique de refoulement avant de déclarer Schengen cliniquement mort.