Tout sur Bars

Il était censé permettre un redémarrage des secteurs en toute sécurité. Mais le Covid "Safe" Ticket n'a pas eu l'effet escompté. D'abord repoussé. Adopté et vanté ensuite, puis requestionné. Il est passé par tous les stades. Aujourd'hui, le retour des restrictions "à l'ancienne" sonne comme un aveu d'impuissance stratégique. Et la confiance du citoyen s'en retrouve encore plus érodée. Chronique d'une débandade.

Une série d'assouplissements aux règles sanitaires entrent en vigueur ce samedi, avec, en point de mire, la réouverture des terrasses des cafés et restaurants. La publication au Moniteur belge de l'arrêté ministériel contenant les mesures n'a été publiée que tardivement dans la journée de vendredi.

"C'est un scandale, une honte. Il faut débloquer des aides et soutenir le secteur. Il n'y a aucune perspective pour la réouverture", a réagi vendredi Fabian Hermans, administrateur de la Fédération Horeca Bruxelles. "Nous sommes au stade où des gens ne savent plus nourrir leurs enfants", a ajouté Diane Delen, présidente de la Fédération des cafés de Belgique (Fedcaf). Le Comité de concertation s'est réuni ce vendredi, actant quelques mesures d'assouplissement mais sans faire référence au secteur horeca.

Le Centre de thérapie tissulaire et cellulaire (CTTC) des Cliniques universitaires Saint­ Luc (UCL) à Bruxelles a mis au point une technique révolutionnaire, qui permet de reconstruire de l'os à partir de la graisse ou des cellules souches adipeuses du patient, peut-on lire jeudi dans La Libre Belgique et Le Soir.

Des personnes en surpoids et légèrement obèses vivent plus longtemps que celles d'un poids normal tandis qu'une forte obésité accroît nettement le risque de mortalité, selon une analyse de près de cent études dans le monde publiée mardi.