Tout sur avion

L'heure de pointe risque d'être difficile vendredi soir à Brussels Airport en raison d'un manque de contrôleurs aériens. "Plusieurs d'entre-eux viennent de nous signaler être malade et nous n'avons pas trouvé à les remplacer", indique le porte-parole de Belgocontrol. "Nous faisons tout ce qui est possible pour limiter les désagréments".

La compagnie aérienne Egyptair a indiqué jeudi soir que les débris retrouvés plus tôt dans la journée en mer méditerranée n'étaient pas ceux de l'Airbus A320 qui a disparu dans la nuit de mercredi à jeudi et à bord duquel se trouvaient 66 personnes, dont un ressortissant belge.

Un avion d'Egyptair reliant Paris au Caire avec 66 personnes à bord, dont 30 Egyptiens et 15 Français, s'est écrasé en Méditerranée au large d'une île grecque après avoir disparu des écrans radars pour une raison encore inconnue. La France et Egypte expriment "leurs condoléances".

L'achat prévu par le gouvernement de 34 chasseurs-bombardiers, d'un type à choisir parmi cinq candidats américains et européens, pour un coût global estimé à près de 15 milliards d'euros (achat et utilisation sur quarante ans), permettra à la Belgique d'assurer la défense de son espace aérien et de déployer au moins six avions en opération à l'étranger, a indiqué mercredi l'officier chargé du programme, le colonel Harry Van Pee.

L'incident qui a provoqué l'atterrissage en urgence à Mombasa, au Kenya, d'un avion d'Air France, en provenance de l'île Maurice et à destination de Paris, était "une fausse alerte", a indiqué dimanche à la presse le PDG de la compagnie Frédéric Gagey.

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné vendredi la suspension des vols des compagnies aériennes russes vers l'Egypte, sur recommandation des services secrets, après le crash de l'Airbus de la compagnie Metrojet dans le Sinaï, qui a fait 224 morts samedi.

Un handicapé de 20 ans, souffrant d'une myopathie, a été débarqué en fin de semaine dernière d'un vol entre le Maroc et la France en raison de suspicions sur son appareil respiratoire, entraînant lundi des excuses de la compagnie belge Jetairfly.

L'armée syrienne a reçu ces derniers jours de son allié russe au moins cinq avions de combat ainsi que des avions de reconnaissance et du matériel militaire pour l'aider à lutter contre le groupe Etat islamique (EI), ont affirmé mardi à l'AFP des sources militaires.