Tout sur attentats de Bruxelles

Le niveau d'alerte terroriste en Belgique reste à 3 (sur une échelle de 4) pour l'ensemble de la Belgique, a annoncé samedi le Premier ministre Charles Michel, lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion du Conseil national de sécurité. Le niveau d'alerte 3 signifie que la menace est grave, possible et vraisemblable, mais qu'il n'y a pas d'information spécifique faisant état d'une menace imminente.

Salah Echallaoui, le nouveau président de l'Exécutif des musulmans de Belgique, estime que le fossé s'est agrandi entre musulmans et non musulmans depuis les attentats du 22 mars, dans une interview publiée dans La Libre Belgique samedi. "La majorité de la population fait la part des choses, mais c'est vrai qu'il y a des regards stigmatisants."

Si "La vérité sur Molenbeek" n'est peut-être pas le testament politique de l'ancien bourgmestre Philippe Moureaux, il est son droit de réponse hautement personnel aux critiques qu'il a encaissées. "Évidemment qu'on veut toucher le PS et pousser toute la gauche dans l' islamosocialisme, un terme épouvantable inventé par la N-VA", déclare-t-il à nos confrères de Knack.

Ce mercredi 13 avril sur les ondes de la RTBF, Paul Magnette, ministre-président de la Wallonie, à l'occasion de son Etat de l'Union, appelait ses concitoyens à éviter le sport national belgo-wallon : l'auto-flagellation. Il a également mentionné notre manque de patriotisme.

Le président de la N-VA, Bart De Wever, a déclaré sur Radio 1 qu'il n'estime pas que la position du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, soit en cause après les attentats de Bruxelles. Pour De Wever, Jambon doit participer à la mise en oeuvre d'une nouvelle culture sécuritaire dans notre pays.

Les attentats de Bruxelles ont relancé l'idée de créer une agence européenne de renseignement. Un projet irréaliste, alors que les services de sécurité nationaux peinent déjà à partager leurs informations.

Le Français Rachid Benzine est islamologue. Il enseigne à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence et à l'UCL. Si les musulmans belges souffrent incontestablement de discriminations, leurs responsables, dit-il, doivent s'opposer plus franchement aux discours salafistes et wahhabites que " la Belgique a laissé prospérer depuis cinquante ans ".

La compagnie aérienne Brussels Airlines effectuera six vols dimanche (trois allers et trois retours) à Brussels Airport. A partir de lundi, l'offre de la compagnie au départ de Bruxelles sera graduellement élargie par des vols long-courriers et des vols européens supplémentaires.

Le contexte "ultra-sécuritaire" de samedi midi sur la place de la Bourse à Bruxelles "contraste très fortement avec la tolérance dont avaient fait preuve les forces de l'ordre envers les 450 hooligans" dimanche dernier, dénoncent la Jeunesse Libertaire, JOC Bruxelles et USE-Jeunes FGTB dans un communiqué. Des militants de ces mouvements se sont rassemblés samedi midi à la Bourse contre l'islamophobie, un rassemblement évacué par la police qui a procédé à "au moins 33 arrestations", selon le communiqué.

L'appartement de la commune de Schaerbeek, d'où sont partis les auteurs présumés des attentats de l'aéroport de Bruxelles, a été loué sous un faux nom portugais par l'un d'entre eux, Ibrahim El Bakraoui, a indiqué samedi le parquet fédéral belge, confirmant une information publiée samedi par les journaux du groupe Sud Presse, qui citaient la chaîne de télévision portugaise TVI24.

La police bruxelloise a interpellé plusieurs personnes qui souhaitaient participer à un rassemblement anti-fascisme samedi midi à la Bourse, a constaté l'agence Belga sur place. Au moins dix personnes ont été menottées, dont le président de la Ligue des Droits de l'Homme. La place de la Bourse a été temporairement fermée par la police.

Attentats, militaires déployés, quartiers bouclés, opérations policières dans la ville, sécurité renforcée partout... Nous sommes donc entrés " dans une nouvelle ère ". Avec quels changements de vie, d'habitudes au quotidien ? Voici les cinq principaux. Et la façon d'y faire face.

Le Premier ministre Charles Michel est satisfait de l'accord conclu, vendredi soir, sur le renforcement de la sécurité à l'aéroport de Zaventem. La réouverture "est symboliquement et économiquement importante" après les attentats du 22 mars, a indiqué son porte-parole Barend Leyts.

Les victimes des attentats du 22 mars à Bruxelles et Zaventem peuvent sous certaines conditions solliciter l'aide financière de l'État fédéral via la Commission pour l'aide financière aux victimes d'actes intentionnels de violence, a rappelé le service public fédéral (SPF) Justice.