Tout sur attentat

Un attentat a fait au moins quatre morts et semé la terreur dans la capitale autrichienne. Une attaque qualifiée de "terroriste" par le chancelier Sebastian Kurz. De nombreuses zones d'ombre demeurent.

Vingt-neuf personnes ont été blessées dans l'explosion d'une bombe dans une station du métro londonien à l'heure de pointe, un acte revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) et qui était "destiné à faire d'énormes dégâts" selon la Première ministre Theresa May.

Des curieux agglutinés derrière les cordons policiers, des touristes continuant à se prendre en photo devant l'Arc de Triomphe: l'attentat raté contre des gendarmes a créé la surprise lundi sur les Champs-Elysées à Paris, mais la plupart des témoins faisaient preuve d'un certain fatalisme.

L'attentat qui a frappé Bagdad début juillet, l'un des plus meurtriers de l'histoire de l'Irak, a fait 323 morts dont les deux-tiers doivent encore être identifiés, a indiqué le ministère de la Santé selon un nouveau bilan.

Le procureur de Paris François Molins a confirmé lundi, lors d'une conférence de presse, "le caractère prémédité" de l'attentat de Nice. L'exploitation de l'ordinateur de l'auteur de l'attentat, le Tunisien Mohamed Lahouaiej Bouhlel, illustre par ailleurs "un intérêt certain et récent pour la mouvance djihadiste radicale", a-t-il ajouté.

Furat, un canal de communication du groupe terroriste Etat islamique (EI) a diffusé dimanche ce qui serait le testament de Khalid El Bakraoui, le terroriste qui s'est fait exploser le 22 mars dans la station de métro Maelbeek, rapportent De Morgen et Het Laatste Nieuws lundi matin sur leurs sites internet.