Tout sur Astana

La Russie apparaît à maints égards comme le grand vainqueur de la guerre qui déchire la Syrie depuis 2011. Au prix d'un carnage humanitaire, Moscou a ainsi signé à la face du monde son grand retour sur la scène internationale en obtenant une série de succès jamais vus depuis la fin de l'ère soviétique.

Les pourparlers de paix sur la Syrie ont repris mardi à l'ONU tandis que Damas a nié avoir recours à un "crématorium" pour faire disparaître les restes de milliers de prisonniers assassinés, une accusation portée la veille par Washington.

Knack a accompagné la "délégation parlementaire" belge d'extrême droite en Syrie. Comment un régime isolé sur le plan international tente-t-il de retrouver du poids sur la scène internationale ? Et quel rôle joue Filip Dewinter ? Des ruines d'Alep-Est, aux baraques de Lattaquié en passant par le quartier gouvernemental à Damas, Knack a glané des fragments de vérité.

Astana, la capitale du Kazakhstan, est le théâtre de nouveaux pourparlers de paix sur le conflit en Syrie, sous la houlette de la Russie, la Turquie et l'Iran. L'arabiste Chams Eddine Zaougui estime toutefois qu'il ne faut pas s'attendre à une paix durable. "Il s'agit surtout d'une solution militaire pour un problème politique plus profond".

Le régime syrien et ses alliés ont multiplié raids et tirs d'artillerie mercredi contre une région rebelle proche de Damas, la Turquie les accusant de violer le cessez-le-feu et de menacer les prochaines négociations en vue d'un règlement du conflit.