Tout sur Association belge des syndicats médicaux

Philippe Devos a annoncé à ses confrères de l'Absym qu'il démissionne de ses mandats de président et d'administrateur de l'Absym fédéral. "Je ne veux pas mettre en péril ma vie professionnelle et ma vie familiale", confie l'anesthésiste au Journal du Médecin.

La vaccination contre la covid-19 a suscité beaucoup de réactions, dont une question : pourquoi ne pas se faire vacciner par son médecin traitant ? Les avis divergent. Pourtant, selon Philippe Devos, président de l'Association Belge des Syndicats Médicaux (ABSYM), ce serait une solution à de nombreux obstacles rencontrés par les centres de vaccination.

Il restait dimanche matin 106 places en soins intensifs en Belgique sur les quelque 2.000 disponibles, a affirmé le docteur Philippe Devos, président de l'Association belge des Syndicats médicaux (Absym), sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche" (RTL-TVi).

"Le service d'aide d'urgence a pu solutionner les pénuries de médicaments temporaires rencontrées par les hôpitaux", affirment vendredi l'Agence fédérale pour les médicaments et produits de santé (AFMPS) et l'Association belge des Syndicats Médicaux (Absym) dans un communiqué commun. "L'ensemble des craintes des médecins" a pu être levée.

Sur cent patients qui prennent rendez-vous auprès d'un praticien, huit ne se présentent pas sans avoir annulé au préalable. L'enquête, publiée lundi par le Syndicat neutre pour indépendants (SNI), expose les désagréments que cela cause aux professionnels de la santé, et appelle à un cadre juridique plus clair concernant les indemnisations.

Les honoraires pour une consultation chez le médecin de famille, une visite à domicile ou le dossier médical global augmenteront de 3,33% dès janvier, a indiqué Marc Moens, président de l'Association belge des syndicats médicaux (Absym), après une réunion de la Commission nationale médico-mutualiste lundi soir. Le ticket-modérateur augmente d'environ autant, de sorte que le coût pour le patient reste pratiquement constant.

Les maisons médicales perçoivent chaque année 44 millions d'euros en trop pour les soins infirmiers, selon les résultats d'une étude menée par l'Association belge des syndicats médicaux (Absym), publiés lundi. L'association a envoyé une lettre à la ministre de la Santé Maggie De Block afin de lui présenter ces "résultats sidérants".