Tout sur Arras

Un tatouage mal vieilli ou passé de mode, une allergie, un prénom plus du tout chéri et voilà l'heure arrivée du détatouage : l'opération, traditionnellement douloureuse, peut désormais être effectuée sans mal grâce à une technologie nouvelle, mise au point dans le sud-ouest.

Le volumineux rapport en deux tomes de La Belgique docile est mis à la disposition du grand public sous la plume aérée et lisible de l'historienne Anne Roekens. Plongée utile dans un passé difficile.