Tout sur arme

Au lendemain du meurtre du policier et de sa femme près de Paris revendiqué par le groupe Etat islamique, il a été conseillé à chaque agent en France d'emporter son arme de service chez soi. Le chef de corps Guido Van Wymersch recommande la même chose aux policiers de la capitale.

Les kalachnikovs, naguère réservées aux braqueurs et aux dealeurs, sont désormais entre les mains des islamistes radicaux. Ils s'approvisionnent auprès des mêmes filières, lesquelles n'ont jamais été aussi florissantes.

Angoisse, dépression, prostration.. Les tueries qui se multiplient aux Etats-Unis comme à Roseburg ou San Bernardino plongent les Américains dans un état de stress post-traumatique bien au-delà du cercle des survivants et des proches.

Barack Obama a décidé de court-circuiter le Congrès sur un sujet ultra-sensible aux Etats-Unis: les armes à feu. Il présente mardi une série de mesures pour mieux encadrer leur utilisation, assurant avoir le droit et l'écrasante majorité des Américains de son côté.

Devant l'une des principales armureries de Tel-Aviv, des voitures se sont garées à la hâte en double ou triple file. A l'intérieur de la petite boutique, au comptoir, les clients trépignent et jouent des coudes.

En juin dernier, le Département fédéral des armes enregistrait 426.939 armes en Belgique, soit 462.998 de moins que lors du dernier recensement en 2006, organisé avant l'arrivée de la nouvelle loi sur les armes, indiquent mardi les journaux de Sudpresse.

Le ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), veut s'attaquer au trafic d'armes en provenance de l'Europe de l'Est. C'est ce qu'il a déclaré dimanche midi dans Het Nieuws, sur VTM, en réaction aux informations disant que le tireur dans le Thalys vendredi avait acheté son arme en Belgique.

Actuellement, il y a 426.939 armes déclarées en Belgique pour 108.579 détenteurs, selon le recensement entamé en 2006, depuis l'entrée en vigueur de la loi Onkelinx, obligeant les détenteurs d'une arme à la déclarer. Chaque année, les autorités délivrent environ 27.500 autorisations.

Faut-il armer les agents de police ? La question a resurgi suite aux attaques terroristes de janvier dernier en France et au démantèlement d'un réseau djihadiste à Verviers.

Les avions qui relient toutes les deux semaines Ostende, sur la côte belge, à la Libye, ont souvent transporté des armes illégales. L'information provient de sources africaines, et des experts des Nations Unies auraient également déjà exprimé de tels doutes, indique mercredi Het Laatste Nieuws.

Depuis l'entrée en vigueur de la loi obligeant à enregistrer la plupart des armes auprès des autorités, des autorisations ont été accordées pour environ 10.000 armes chaque année. Cela équivaut à une moyenne de 30 par jour, indique lundi Deredactie.be sur base de chiffres du SPF Justice.

A Anvers et à Bruxelles, l'armée surveille dorénavant des cibles stratégiques. Entre-temps, la Belgique continue à livrer des armes à l'Arabie saoudite, l'un des plus importants financiers du djihadisme salafiste d'extrême droite. C'est une double morale qui est en vigueur, écrit Peter Mertens. Il est plus qu'urgent de revoir notre politique étrangère.