Tout sur armand de decker

Dans un article de son magazine M intitulé " Le Kazakhgate : une affaire d'État ", le quotidien Le Monde publie des révélations à nouveau embarrassantes pour Armand De Decker et pour son entourage. Dont Didier Reynders. Selon l'enquête du journal français, le bourgmestre MR d'Uccle et ancien président du Sénat aurait été rétribué sans avoir rentré d'honoraires.

Dans le dossier de naturalisation de Patokh Chodiev se trouve une lettre de Serge Kubla très insistante pour que la Commission ad hoc de la Chambre se prononce dans le dossier du Kazakh. Pourquoi le libéral a-t-il offert un tel appui à son ami, alors que la Sûreté de l'Etat était, à l'époque, réticente vis-à-vis de son accès à la nationalité belge ? Histoire d'une liaison dangereuse.

Malgré l'avancée de l'enquête française et les appels du pied des magistrats de Paris, il n'y a toujours pas de vraie enquête en Belgique sur le Kazakhgate. Pour l'instant, le libéral Armand De Decker n'est inquiété par aucune procédure judiciaire belge.

Le MR a rapidement lâché Serge Kubla pour démontrer qu'il "ne transige pas avec l'éthique". Mais cette affaire tombe toutefois à un bien mauvais moment pour les libéraux francophones.

Le député bruxellois et bourgmestre d'Uccle Armand De Decker (MR) est une nouvelle fois cité mercredi par l'hebdomadaire français Le canard enchaîné, selon qui la justice française suspecte l'élu MR d'avoir, lorsqu'il était vice-président du Sénat, monnayé son action en faveur d'une extension de la loi belge sur la transaction financière en matière pénale, demandée par l'entourage de l'ex-président français Nicolas Sarkozy en pleine négociation sur une vente d'hélicoptères au Kazakhstan. Le Canard enchaîné évoque notamment une somme de 734.346 euros versés à M. De Decker.

Le périmètre de sécurité au square Marlow à Uccle a été levé samedi vers 14H00, a indiqué le porte-parole de la zone de police locale à 14H30. La circulation a été rétablie dans le quartier et les personnes évacuées ont pu regagner leurs habitations.

Le député bruxellois et bourgmestre d'Uccle, Armand De Decker (MR), a accusé samedi le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur (PS), de se comporter "comme un despote" pour avoir notamment refusé la venue du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, dans sa commune lors du réveillon de Noël.

Nouvelles révélations dans le dossier Sarkozy-Chodiev-De Decker : les enquêteurs français suspectent des commissions occultes. L'argent du milliardaire belgo-kazakh a transité via des sociétés de plusieurs paradis fiscaux, dans lesquelles on retrouve un intermédiaire belge. Et cinq millions d'euros ont été mystérieusement retirés par l'avocate de Chodiev.

Dans le dossier Sarkozy-Chodiev-De Decker, les enquêteurs français ont perquisitionné, le 15 octobre, le domicile et le bureau gersois du sénateur Aymeri de Montesquiou, ancien représentant spécial du président Nicolas Sarkozy et descendant direct de d'Artagnan.

L'affaire Sarkozy-Chodiev-De Decker a rebondi en France où une enquête judiciaire a été ouverte notamment pour " corruption d'agents publics étrangers ". Armand De Decker répond à nos questions.

Ce qui apparaît comme une nouvelle affaire d'Etat française, impliquant l'ancien président Nicolas Sarkozy, pourrait-il devenir une affaire d'Etat en Belgique ? L'enquête du parquet de Paris sur le kazakhgate, révélée par le journal Le Monde, remet à nouveau en cause le rôle joué par l'ancien sénateur Armand De Decker (MR) dans ce dossier pour le moins troublant.

L'ancien président du Sénat, Armand De Decker (MR), vient de reconnaître la véritable nature de la sixième réforme de l'Etat. De son propre aveu, loin de stabiliser le pays, elle en accélérera le démantèlement, la transformation du Sénat en une assemblée fantôme en étant une preuve supplémentaire, a affirmé vendredi le président des FDF Olivier Maingain.

Mystérieux, sulfureux, prêt à tout pour réussir en affaires, le milliardaire belge Patokh Chodiev, l'homme au centre de l'affaire De Decker, ressemble à un personnage de Robert Ludlum. Ses deux acolytes kazakhs aussi. Le fameux trio n'a sans doute pas fini de faire parler de lui. Enquête.

Armand De Decker a-t-il utilisé ses appuis politiques pour faire avancer une proposition de loi taillée sur mesure pour son client Pathok Chodiev ? Voici in extenso la copie de la lettre qui circule actuellement et qui met en cause le sénateur dans cette affaire. Pour De Decker, il s'agit soit d'un faux, soit d'un délit commis par l'auteur de la lettre. Manipulation ?