Tout sur Arlene Foster

Le parti nord-irlandais unioniste, allié du gouvernement de la Première ministre britannique Theresa May, a jugé mardi "inacceptable" la position de l'UE sur l'avenir de la frontière irlandaise, après une rencontre avec le négociateur de l'Union Michel Barnier à Bruxelles.

L'Irlande du Nord est depuis un an enlisée dans une crise politique opposant les deux principaux partis du pays qui n'arrivent pas à s'entendre pour reformer un gouvernement de coalition depuis janvier 2017.

Le site Politico.eu a établi une liste de douze personnalités qui pourraient bien mettre à mal l'année 2018. On y retrouve Guy Verhofstadt. Le site craint qu'il se transforme en un Père Noël flamand teigneux qui à force de promesses intenables risque de plomber le dossier du Brexit.

Le Brexit est "le défi de notre génération", a estimé vendredi le Premier ministre irlandais Leo Varadkar, susceptible d'affecter tous les aspects de la vie quotidienne de ses voisins d'Irlande du Nord, où il effectue un déplacement de deux jours.

Theresa May a signé lundi un accord de gouvernement avec le DUP nord-irlandais... contre un milliard de livres. Un acte politique qui pose question et qui a soulevé une salve de critiques, notamment dans les autres régions du pays.

Les unionistes du DUP ont terminé en tête du scrutin régional anticipé en Irlande du Nord mais leur avance a nettement fondu au profit des nationalistes du Sinn Féin, selon les résultats définitifs publiés dans la nuit de vendredi à samedi.