Tout sur APE

Entre 8.000 et 10.000 personnes, selon le front commun syndical, manifestaient lundi matin dans les rues de Namur afin de protester contre la réforme des aides à la promotion de l'emploi (APE) qui doit être votée cette semaine au Parlement de Wallonie, mais aussi plus généralement contre la commercialisation du secteur non-marchand.

D'ici 2024, quelque 600 postes (500 ETP) seront amenés à disparaître au Forem, affirme son administratrice générale Marie-Kristine Vanbockestal dans les pages de la DH, lundi. "Sur le plan de la qualité de notre service, c'est une grosse difficulté."