Tout sur APD

Selon les statistiques de l'OCDE publiées aujourd'hui, l'aide au développement mondiale a augmenté en 2020, mais elle ne correspondait qu'à 1% des financements mobilisés dans le monde pour des mesures de relance économique face à la crise du COVID-19. En Belgique, l'aide a représenté 0,47% du revenu national brut, toujours bien loin de l'objectif de 0,7% des Nations Unies. Pourtant, les financements en aide au développement ont rarement été aussi nécessaires : les conséquences de la pandémie liée à la COVID-19 menacent d'annuler une décennie de progrès réalisés dans la lutte contre la pauvreté. Pour faire face aux conséquences sociales de la crise, les gouvernements doivent augmenter massivement l'aide pour qu'elle atteigne les 0,7% dès 2030.

L'opposition a interpellé la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden jeudi à la Chambre, estimant que les mesures sanitaires prises par arrêtés ministériels posaient question en matière de respect des droits fondamentaux.

L'Autorité de protection des données (APD) a décidé d'adresser un courrier d'avertissement à l'ensemble des gouvernements et présidents de parlement de Belgique pour faire part de son "mécontentement" de ne pas avoir été consultée au sujet des mesures pour lutter contre le coronavirus qui concernent ses compétences, rapportent Knack et Le Soir.

Certains se méfient de la rapidité avec laquelle on a mis au point les vaccins anti-Covid ou sont opposés à toute vaccination, bref ils n'iront pas se faire administrer un produit contre le virus. Les y contraindra-t-on un jour? Sur quelle base légale? Ou leur refusera-t-on l'accès à des lieux ou des services? Qui accédera à leurs données? Pour en faire quoi?

Quatre experts de l'Autorité de protection des données - l'ex-Commission vie privée - apparaissent avoir été nommés illégalement par le parlement fédéral juste avant les élections du 26 mai 2019. Ce quatuor, visé par une plainte européenne pour conflits d'intérêts et incompatibilité légale, embarrasse aujourd'hui les députés. Qui devront trancher début 2021. Enquête.

Deux directrices de l'autorité de protection des données (ADP), l'ex-Commission de la Vie privée, disent que celle-ci est devenue inopérante. Une sortie inquiétante au moment où la question de la protection de la vie privée est rendue particulièrement délicate par l'épidémie de coronavirus et ou le nouveau gouvernement affiche une ambition numérique d'une ampleur inédite.

L'Autorité belge de protection des données a imposé une amende de 600.000 euros à Google Belgique pour non-respect du droit à l'oubli d'un citoyen, après que l'entreprise a refusé de déréférencer des articles obsolètes attentatoires à sa réputation. Il s'agit de la plus haute amende imposée par l'APD à ce jour, indique-t-elle mardi.

En plus des call centers, la Belgique va se doter d'une appli pour tracer les personnes potentiellement infectées par le coronavirus. Pour quand, pourquoi, par qui ? Qu'adviendra-t-il de nos données personnelles ? Comment susciter l'indispensable adhésion ? Décryptage d'une stratégie critiquée, et dont certains rouages inquiètent.

La cour d'appel de Bruxelles entendra mercredi et jeudi les plaidoiries de l'Autorité de protection des données dans le cadre de l'affaire Facebook. Le 16 février 2018, le tribunal de première instance de Bruxelles avait jugé que le réseau social américain ne respectait pas la législation belge relative à la protection des données à caractère personnel. L'entreprise avait interjeté appel.