Tout sur Antonio Gramsci

Un énième rapport du GIEC alarmant, une marche pour le climat interpellante, une COP24 décevante et des gilets jaunes saisissants. L'écologie est bel et bien au centre des préoccupations sociétales. Elle doit être au coeur des débats politiques. Elle ne peut plus être l'apanage d'un seul parti en Belgique. C'est une situation aussi néfaste pour notre environnement que pour notre démocratie.

Ces jours-ci, en Belgique, un homme est mort en s'enfuyant, effrayé par la police. Pour autant qu'on sache, ce n'était pas un criminel, c'était juste quelqu'un qui n'avait pas les bons documents pour se trouver sur le territoire belge. Un homme décède et un ministre appelle cela un "incident regrettable".

Deuxième parti en Wallonie, avec 20,5 % des intentions de vote, le PTB réalise le " sorpasso " et devance le PS[1]. Situation inimaginable, il y a quelques mois encore. Dépassement sans doute éphémère mais symboliquement fort.