Tout sur Anouk Van Gestel

La 47e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles a décidé, jeudi en fin de matinée, de remettre en liberté Walid, un Tunisien de 42 ans qui bénéficie d'un droit de séjour illimité en Belgique. Il était détenu depuis huit mois pour avoir hébergé un migrant.

Le tribunal de première instance francophone de Bruxelles se penchera à l'automne sur le cas de 11 personnes poursuivies pour organisation de trafic d'êtres humains. Sur les 4 personnes qui prétendent avoir seulement hébergé des migrants, seul Walid, un Tunisien de 42 ans en situation régulière sur le territoire belge, reste incarcéré et ce depuis le 20 octobre 2017, a relevé jeudi en fin de journée l'avocate Selma Benkhelifa du réseau Progress Lawyers Network.