Tout sur Annick Lambrecht

La députée Annick Lambrecht (SP.A) tient bon : il y a peu (Le Vif/L'Express du 19 avril), elle déplorait que 125 détenus dormaient sur un matelas, par terre, dans plusieurs prisons de Flandre et de Wallonie.

La députée sp.a Annick Lambrecht a réclamé lundi la démission de l'administrateur délégué de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), Herman Diricks, après la découverte de cas de fraudes dans les abattoirs de l'entreprise Veviba à Bastogne.

Manque de greffiers, incompatibilité des systèmes informatiques entre les services de police et les tribunaux, manque de papier et d'encre dans les imprimantes des magistrats : l'impécuniosité de la justice saute aux yeux.

Les convocations devant le juge et autres plis judiciaires sont rédigés dans un langage qui échappe au commun des justiciables. C'est inacceptable pour la députée Annick Lambrecht (SP.A).

"Ce n'est pas parce qu'un produit est interdit que nous ne contrôlons pas sa présence", a affirmé mercredi devant les commissions réunies de l'Economie et de la Santé publique de la Chambre Herman Diricks, administrateur délégué de l'Afsca. Il répondait ainsi à plusieurs députés s'étonnant de l'absence du contrôle de l'insecticide fipronil, dont la présence a été détectée dans des oeufs, par l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire.