Tout sur Annelies Verlinden

La ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden a décidé de mettre fin à la phase fédérale de gestion de crise. En province de Namur, le gouverneur a dès lors décidé de réactiver à nouveau la phase provinciale afin de maintenir actives les structures de gestion de crise.

Le ministre fédéral de la Santé publique Frank Vandenbroucke souhaite que soient durcis les contrôles des voyageurs au retour de zones rouges comme l'Espagne ou le Portugal. Pour lui, des contrôles policiers aléatoires aux frontières seraient une bonne idée pour contrôler également ceux qui voyagent en voiture.

Le projet de loi relatif aux mesures de police administrative lors d'une situation d'urgence épidémique, connu sous le nom générique de "loi pandémie" sera inscrit à l'ordre du jour de la séance plénière de demain/jeudi à la Chambre.

Certains virologues estiment que les assouplissements annoncés pour le 9 juin arrivent trop tôt. "Il aurait fallu attendre encore un mois et demi, voire deux", selon le virologue Marc Van Ranst. Doit-on mettre un frein au déconfinement ?

Le prochain Comité de concertation (Codeco), prévu le vendredi 4 juin, devra apporter de la clarté sur les modalités de mise en oeuvre du futur certificat sanitaire européen en Belgique, a indiqué dimanche la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V).

Le coup d'envoi des états généraux de la police (Segpol), exercice de réflexion destiné à dessiner les contours de la police du futur, a été donné mardi après-midi. Des intervenants-clés du secteur ont posé les bases de la discussion, citant abondamment comme enjeux l'attractivité de la police, son financement et les enjeux des nouvelles technologies ainsi que la nécessité d'avoir une police "moderne" qui répond aux besoins de la société.

Les enquêtes relatives à Jürgen Conings se poursuivent et sont élargies après les recherches infructueuses menées dans le parc naturel de Haute Campine (Hoge Kempen) dans le Limbourg, a indiqué dimanche la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden, interrogée sur le plateau de VTM. "Il n'y a pas de raison de paniquer", a-t-elle ajouté.

La commission de l'Intérieur de la Chambre a approuvé lundi en deuxième lecture, à 11 voix pour et 6 contre, le projet de loi pandémie porté par la ministre Annelies Verlinden, officiellement "projet de loi relatif aux mesures de police administrative lors d'une situation d'urgence épidémique".

Une nouvelle réunion du Comité de concertation doit se tenir ce mardi 11 mai. Plusieurs gros dossiers seront sur la table, dont un en particulier : le plan "Intérieur", c'est-à-dire les activités organisées en intérieur. Élargissement de la bulle intérieure, réouverture complète de l'horeca... Des assouplissements sont-ils en vue?