Tout sur Anis Amri

Le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni a écarté jeudi à ce stade l'existence "de réseaux" en Italie soutenant Anis Amri, auteur présumé de l'attentat de Berlin, même si un procureur antiterroriste a expliqué que les milieux criminels du pays procuraient souvent "un support logistique".

Ces dernières années, Anis Amri, le suspect tué de l'attentat de Berlin, a adopté de nombreuses identités. Mais c'est son véritable pays d'origine - la Tunisie - qui pose question. Comment se fait-il que ce pays laïque et démocratique, succès du printemps arabe, produise tant de terroristes ?

La nébuleuse jihadiste connaît depuis deux ans un essor croissant en Allemagne, particulièrement chez les jeunes issus de l'immigration, un milieu au sein duquel l'auteur de l'attentat de Berlin a un temps évolué avant de passer à l'acte.