Tout sur Amnesty International

Il est temps "d'agir sans attendre pour accélérer la vaccination des millions de professionnels de la santé dans le monde qui se trouvent en première ligne", réclament vendredi dans un communiqué commun Amnesty International, l'Internationale des services publics (ISP) et Uni Global Union, alors qu'au moins 17.000 travailleurs sanitaires sont morts du coronavirus au cours de l'an dernier.

Le maintien de l'ordre abusif et le recours excessif aux forces de l'ordre pour faire appliquer les mesures prises en réponse à la pandémie de Covid-19 ont bafoué les droits humains et dans certains cas aggravé la crise sanitaire, déclare Amnesty International jeudi dans un communiqué.

Une nouvelle famille avec enfants est enfermée depuis mardi au centre fermé pour familles du 127bis à Steenokkerzeel, annonce jeudi soir Amnesty International Belgique francophone. L'organisme ne peut pas encore préciser le nombre d'enfants enfermés et annonce que l'ONG Jesuit Refugee Service (JRS) effectuera une visite sur place vendredi. L'Office des étrangers n'était pas joignable immédiatement pour une confirmation.

Les associations qui soutiennent la campagne "On n'enferme pas un enfant. Point.", lancée pour protester contre la détention de familles en raison de leur statut migratoire, distribueront des affiches mardi à Bruxelles et en Wallonie à l'occasion de la Journée internationale des droits de l'enfant. Un appel à signer la pétition en ligne sera également lancé.

La Turquie a levé jeudi l'état d'urgence en vigueur depuis deux ans qui a permis au gouvernement de procéder à des purges massives après un putsch manqué, mais l'opposition craint qu'il ne perdure de fait à travers une nouvelle loi "antiterroriste".

Quelque 1.400 personnes, selon la police locale, ont répondu samedi à l'appel de la plateforme "Trump not Welcome" pour manifester contre la venue du président américain Donald Trump à Bruxelles à l'occasion du sommet de l'Otan des 11 et 12 juillet prochains. Le slogan commun de "Make Peace Great Again!" a rassemblé un public divers, avec des militants pro-environnement et anti-armement, des féministes, des représentants des syndicats et des défenseurs des droits des LGBT et des droits de l'Homme notamment.

Tirs à balles réelles contre des manifestants, droits humains violés, crimes de guerre... Une insupportable inhumanité n'en finit pas de déchirer Israël et les Territoires palestiniens occupés. Les déclarations ne suffisent plus, il faut agir. Concrètement.