Tout sur Amazonie

Entre le 1er janvier et le 30 novembre 2019, environ 6.375 millions de tonnes de CO2 ont été relâchées dans l'atmosphère à la suite des incendies de forêt, indique jeudi le service de surveillance de l'atmosphère (CAMS) du programme européen Copernicus. D'après les scientifiques, 2019 a présenté une activité exceptionnelle, tant en termes d'intensité des feux que d'émissions.

Inédit : l'Eglise catholique belge met l'accent sur sa féminisation dans son rapport 2019, radiographie chiffrée de ses acteurs et activités. Majoritaires dans l'institution, les femmes y " jouent un rôle déterminant pour son avenir ", reconnaît-elle. Encore faut-il que l'Eglise, qui refuse l'ordination des femmes, clarifie ce rôle.

Une équipe scientifique a récemment mis au jour une nouvelle aire de tourbières dans la forêt congolaise. Cette banale zone marécageuse, en apparence, constitue à la fois une aubaine pour les populations locales et une menace potentielle pour la planète entière si elle en venait à relâcher, dans l'atmosphère, les gigantesques quantités de carbone qui s'y sont accumulées depuis des milliers d'années. Par Caroline Thirion/Divergence Images.

Mieux vaut prévenir que guérir. Un accord d'un nouveau genre a été signé dimanche à New York entre la Norvège et le Gabon: le pays africain couvert de forêts va être payé pour ne pas déforester et ainsi réduire les émissions de carbone.

La langue portugaise est soudain devenue à la mode en cette fin d'été 2019. D'un côté, un élan spontané, venu des réseaux sociaux et soutenu par l'écrivain brésilien le plus célèbre, Paulo Coelho, a pris la défense de l'épouse du président français, gravement offensée par le président brésilien, Jair Bolsonaro. Un flot d'excuses au moyen d'un simple hashtag : "Disculpa Brigitte" ("Pardon Brigitte"). De l'autre, c'est Brigitte Macron elle-même qui a voulu remercier les Brésiliens par ces mots : "Muito obrigada !" ("Merci beaucoup !").

Des fouilles archéologiques menées dans l'Amazonie brésilienne renforcent la théorie selon laquelle la région a déjà été densément peuplée, avec jusqu'à 10 millions d'habitants avant l'arrivée des premiers colonisateurs européens au XVIe siècle.