Tout sur alpes

L'avalanche qui a emporté cinq légionnaires lundi à Valfréjus porte à 12 le nombre de tués dans les Alpes françaises depuis le début de l'hiver: une série noire qui s'explique en partie par la météo, mais aussi de probables imprudences. Le point en quatre questions.

Sept alpinistes sont morts mardi, emportés par une avalanche près du sommet du Dôme de neige des Écrins (4.015 mètres), un nouveau drame qui endeuille le département des Hautes-Alpes déjà frappé par deux avalanches meurtrières cette année.

Le réchauffement climatique ne fait pas seulement fondre les glaciers: il fait aussi tomber les montagnes. Depuis vingt ans, le dégel du "ciment de glace" qui lie les Alpes provoque des écroulements en pagaille. 2015 devrait être une année record.

Entre les hauteurs inaccessibles et les épaisses forêts, dans l'obscurité des chalets, fées et feux follets croisent vouivres et monstres des glaciers. Et font des montagnes une terre où s'épanouit le fantastique.

Huit skieurs ont perdu la vie samedi dans des avalanches dans les Alpes suisses, en dépit des mises en garde contre le ski hors piste compte tenu de fortes chutes de neige, selon un bilan actualisé dimanche par la police. On dénombre aussi un mort et un disparu dans les Alpes françaises ainsi qu'une "avalanche d'une ampleur exceptionnelle" dans les Pyrénées.

Le temps doux, les récentes chutes de neige et la pratique du hors-piste sont à l'origine d'au moins quatre avalanches vendredi dans les Alpes françaises, qui ont fait deux morts et deux victimes dont le pronostic vital est engagé.