Tout sur Alost

Cinq militaires ambulanciers et brancardiers de Marche-en-Famenne apportent désormais leur aide à la maison de repos Providence des Malades à Flobecq dans le cadre de la crise du coronavirus, indique la Défense mercredi. Quatre militaires ambulanciers et assistants vétérinaires de Bourg-Léopold épaulent également deux maisons de repos à Alost et Baardegem.

Un ministre, ça doit forcément rencontrer du beau linge, fréquenter des gens très importants : des chefs de gouvernement, des chefs d'Etat ou des CEO très haut placés. Un ministre qui se déplace doit donc le faire avec un minimum de classe. La logique dérange ceux qui font profession de défendre les damnés de la terre. C'est le cas du député régional Jos D'Haese.

Le ministre-président wallon suit de peu le Vlaams Belang. Plus que jamais, les politiques partent à la conquête du réseau social des jeunes.

Publié sur la page Facebook du bourgmestre d'Alost Christoph D'Haese (N-VA), un aftermovie du carnaval d'Alost a provoqué des centaines de commentaires négatifs. L'homme politique y est qualifié de "porc antisémite" et les internautes lui reprochent notamment son manque d'empathie. La ville de Flandre orientale a été l'objet de critiques nationales et internationales dimanche, à cause de la réapparition de caricatures juives au sein du cortège.

Avec ses chars jugés antisémites, l'édition 2019 du carnaval d'Alost avait défrayé la chronique, et perdu au passage son inscription au patrimoine de l'Unesco. On aurait pu penser qu'un an plus tard, les carnavaliers auraient mis de l'eau dans leur vin pour apaiser les tensions. Que nenni ! Ils épinglent de plus belle "la susceptibilité des Juifs", la censure de l'Unesco, mais aussi la famille royale. Aperçu de cet exercice de l'humour à la flamande.

Le Comité juif américain demande que l'Union européenne ouvre une enquête contre la Belgique en raison des caricatures de juifs représentées cette année encore au carnaval d'Alost. "Catastrophique, pire que tout ce que j'ai pu craindre"pour les organisations juives de Belgique. Le bourgmestre d'Alost (N-VA) quant à lui ne voit aucun problème avec ces représentations de juifs, qui selon lui ne peuvent pas être qualifiées d'antisémites.

Un char de la société "Lossendeirdeveirdeirdeir" présentant des Juifs avec de longs orteils, en référence à une expression selon laquelle cette particularité serait signe de susceptibilité, a rallié dimanche le cortège du carnaval d'Alost. Ce groupe a choisi comme thème "le tribunal d'Alost", avec des juges amenés à rendre des décisions en matière d'humour.