Tout sur Ali Khamenei

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a accusé les "ennemis" de l'Iran de porter atteinte au régime, alors que Washington accroîssait la pression sur Téhéran au sixième jour de manifestations antigouvernementales qui ont déjà fait 21 morts et des centaines d'arrestations.

Largement réélu le 19 mai dernier, le président iranien a officiellement entamé son deuxième mandat ce 3 août. Il doit maintenant éventer les pièges semés sous ses pas par les gardiens du dogme ultraconservateur. Rude bataille...

Les Iraniens ont commencé à voter vendredi à une présidentielle sous forme de duel entre le modéré sortant Hassan Rohani, qui veut poursuivre sa politique d'ouverture au monde, et le conservateur Ebrahim Raissi qui prône la préférence nationale.

L'ex-président iranien Akbar Hachémi Rafsandjani, l'un des hommes clés de la République islamique, est mort dimanche à l'âge de 82 ans à Téhéran après un malaise cardiaque, selon les agences de presse Isna et Fars.

Ebranlé par le mouvement vert de 2009, le guide suprême, Ali Khamenei, a su sauver son trône. Et il n'a rien à craindre du scrutin présidentiel de ce 14 juin. Témoignages à l'appui, Le Vif/L'Express revient sur son parcours. Ou comment un théologien de rang moyen est devenu le monarque absolu du régime de Téhéran.