Tout sur Alexander De Croo

L'infortune des Américains "accidentels"

Naître aux Etats-Unis, y rester quelques jours ou quelques semaines, s'installer en Belgique et, au motif de détenir la double nationalité, se retrouver, des années plus tard, assujetti sans le savoir à l'impôt US.

Alexander De Croo ne croit pas à la formation arc-en-ciel

Alexander De Croo (Open-Vld), vice-premier ministre dans la coalition sortante, ne croit pas à une alliance des formations libérales, socialistes et écologistes au fédéral, affirme-t-il samedi dans un entretien accordé à Het Laatste Nieuws. Il ne veut pas non plus du "gouvernement de redémarrage" prôné par la FEB, mais d'une "vraie" majorité, plus précisément une alliance entre libéraux, socialistes et nationalistes.

Dérapage budgétaire: N-VA et Open Vld se renvoient la patate chaude

L'ex-ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA), devenu député européen, a renvoyé mardi à son successeur, l'actuel ministre sortant des Finances Alexander De Croo (Open Vld) la responsabilité du dérapage budgétaire de 4 milliards d'euros constaté en 2019 par le comité de monitoring, après que ce dernier avait refilé lundi la patate chaude aux nationalistes flamands.

Depuis la chute du gouvernement, le budget fédéral a dérapé de 3,8 milliards d'euros

Le ministre des Finances Alexander De Croo (Open Vld) espère que les chiffres du comité de monitoring sur le budget constituent un "signal de réveil" pour les négociations de formation d'un gouvernement fédéral. "En tant que pays, nous ne pouvons pas nous permettre de continuer à dire que nous avons le temps, comme cela a été le cas ces derniers mois", a-t-il ainsi déclaré lundi sur le plateau de 'Terzake' (VRT).

Le gouvernement doit trouver près de 4 milliards d'euros

Le déficit structurel de l'entité I (Etat fédéral et Sécurité sociale) s'alourdit de 3,8 milliards d'euros en 2019, selon le dernier rapport du comité de monitoring. Pour De Croo,"les chiffres du budget doivent être un signal de réveil pour les négociations."

De Croo et Reynders condamnent la démolition d'un projet financé par la Belgique

Le ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo, et son collègue des Affaires étrangères, Didier Reynders, ont condamné lundi la démolition le 4 juillet dernier de trois citernes d'eau, 2.500 arbres et une clôture faisant partie d'un projet humanitaire de l'organisation Oxfam à Al-Dukaika, au sud d'Hébron, financé par la Coopération belge.

Pour 25 millions de créances alimentaires prescrites

Le Service des créances alimentaires (Secal), dépendant du ministère des Finances, récupère, depuis 2004, auprès des débiteurs les montants des pensions alimentaires impayées, dues à leurs enfants et ex-conjoints, à l'issue d'une séparation ou d'un divorce. Il accorde également des avances sur les pensions alimentaires en faveur des enfants.

"Nous devons briser le tabou entourant la santé mentale", plaide la reine Mathilde

La reine Mathilde est arrivée, mardi vers 10h45, à Tour et Taxis pour l'inauguration des Journées européennes du développement (JED), qui se déroulent jusque mercredi à Bruxelles. Lors d'une discussion avec le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), la souveraine a appelé à briser le "tabou entourant la santé mentale".

La Belgique rapatrie six orphelins résidant dans des camps gérés par des Kurdes

L'accord de principe que le gouvernement fédéral belge a signé avec les autorités kurdes afin de rapatrier des enfants de combattants belges de l'Etat islamique concerne six enfants, tous nés en Belgique, et qui selon l'analyse des services de sécurité n'ont plus de parents, a indiqué jeudi le vice-premier ministre et ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo sur la VRT-Radio. "Nous ne laissons pas mourir ces enfants", a-t-il précisé.

Le MR et l'Open Vld défendent ensemble la "valeur cardinale" du travail à Hannut

Le MR, rejoint par les principales figures du parti-frère flamand, l'Open Vld, ont célébré mercredi, à trois semaines des élections générales du 26 mai, les valeurs libérales, en insistant sur le travail, "valeur cardinale" des programmes électoraux des deux formations, selon le Premier ministre démissionnaire et président du MR.