Tout sur Alexander De Croo

Une nouvelle série de mesures restrictives ont été annoncées hier soir par le gouvernement afin d'endiguer, au maximum, la propagation du coronavirus dans notre pays. Qu'est-ce qui est encore autorisé, et qu'est-ce qui ne l'est plus ? On fait le point.

La Première ministre, Sophie Wilmès, demandera mardi à 14h la confiance à la Chambre des représentants après être passée chez le Roi, a-t-on appris lundi à l'issue d'une réunion de près de 5 heures qui a rassemblé au Lambermont, outre Mme Wilmès, les vices-Premiers ministres et les présidents ou émissaire des dix partis qui ont souscrit à l'accord conclu dimanche soir.

La langue dans laquelle est introduite une demande de pension indique que Bruxelles est une ville très majoritairement francophone. De 93,09% de dossiers rédigés en français en 2016 on est passé à 93,47% en 2018. Pour les six communes à facilités de la périphérie bruxelloise, le " score " francophone passe de 71,26% en 2016 à 73,74%, deux ans plus tard.

Depuis que Félix Tshisekedi a accédé à la présidence de la République démocratique du Congo (RDC) en janvier de l'année passée, il n'a fait que de belles déclarations et des promesses. En 2020 les changements nécessaires doivent devenir réalité. C'est en substance le message qu'ont fait passer la Première ministre Sophie Wilmès et les ministres Alexander De Croo et Pieter De Crem en visite en RDC de mercredi à vendredi soir.

Depuis que Koen Geens a été chargé d'une mission royale, il semble que le CD&V soit de retour. Les démocrates-chrétiens continuent à jouer dans la cour des grands. Peu à peu ils font ce qu'ils faisaient autrefois : diriger.

L'Open Vld pourrait reporter l'élection d'un nouveau président pour éviter qu'elle ne se déroule trop près de négociations gouvernementales. Un membre du Bureau élargi du parti a ouvert cette piste lundi mais aucune décision n'a encore été prise.

"La note de l'informateur Paul Magnette ne lie personne", a souligné lundi le vice-Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld), en prélude d'un bureau de son parti. Selon le libéral flamand, la solution en vue de la formation d'un gouvernement se doit d'être "stable et réalisable", ce qui nécessite "encore du travail".