Tout sur alcolock

(Le ministre de la Mobilité, François Bellot, prépare un projet de loi pour obliger les juges à imposer l'installation d'un alcolock aux conducteurs ivres récidivistes et aux contrevenants affichant une forte alcoolémie, rapporte samedi Sudpresse.

Seize alcolocks ont été installés en 2015 dans les véhicules de conducteurs afin de les empêcher de prendre la route si leur taux d'alcoolémie est trop élevé, ressort-il de chiffres dévoilés mardi par l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR).

Plus de 5.000 personnes ont répondu à l'appel lancé par la ministre de la Mobilité Jacqueline Galant le 20 octobre dernier demandant aux Belges de participer à un débat sur la sécurité routière et lui adresser leurs suggestions, indique vendredi l'Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR).

Seuls 25 véhicules sont équipés d'un alcolock en Belgique, alors que l'arrêté royal rendant possible cette installation date de la fin de l'année 2010, indique mardi l'Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR).

Depuis l'introduction de cette possibilité dans notre dispositif légal, il y a plus de quatre ans, seuls 21 automobilistes ont dû placer un alcolock sur leur voiture à la suite d'une décision de justice, indique lundi la VRT.