Tout sur Albert

Le curseur semble s'être déplacé, de la non-mixité par nécessité vers la non-mixité de convenance. Peut-être plus confortable, mais sans doute peu efficace. Convaincre des convaincues... Plus simple que de faire entendre raison à des sourds. Mais, comme disait (presque) l'autre, il n'y a pas pire malentendant que celui qui ne veut entendre.

Où Paula, pour parer à la pénurie de courant, fait sprinter ses clients sur un parquet cinétique de son invention, alors que le Premier ministre français vient tenter sa chance à Bruxelles.

Comment les membres des familles royales sont-ils éduqués ? Comment se marient-ils ? Comment meurent-ils ? Un ouvrage fourmillant d'informations issues de précieuses archives nous entraîne dans l'intimité des souverains.

A première vue, tout va pour le mieux. Les cloches de la cathédrale des saints Michel et Gudule résonnent dans tout le royaume. Albert et Paola semblent très amoureux. Et derrière eux, l'ensemble du peuple belge se réjouit.

C'est une tragédie. Ce lundi 19 février, en lisant leur journal du matin, les Belges ne peuvent plus nier l'évidence. Albert, leur roi, est mort. L'événement s'est produit l'avant-veille. Le souverain était en train d'escalader le "Vieux Bon Dieu", une falaise d'une trentaine de mètres située à Marche-les-Dames, en bord de Meuse. Il était expérimenté et en bonne santé. Il est pourtant tombé. Définitivement.

Chapeau. On ne l'attendait plus, on ne l'espérait plus. Il se sera fait désirer 95 ans mais enfin il est promulgué et peut avoir force de loi. Le très officiel Moniteur belge en ligne de ce 13 décembre 2016 publie un arrêté du 15 octobre 1921 signé du Roi-Chevalier Albert Ier.