Tout sur agriculteur

La rentrée du parlement de Wallonie était perturbée mercredi par les agriculteurs, qui réclament un allègement des charges administratives pesant sur la gestion de leurs exploitations, en particulier dans les matières environnementales.

Willy Borsus, le ministre fédéral de l'Agriculture, estime les mesures présentées lundi après-midi par la Commission européenne "insuffisantes et imprécises". De son côté, le principal syndicat européen d'agriculteurs, le Copa-Cogeca, a regretté cette proposition "bien loin du compte". Les ministres européens de l'Agriculture se reverront mardi prochain à Luxembourg.

La police a chargé et fait usage de gaz lacrymogènes à l'encontre des agriculteurs regroupés sur le rond-point Schuman. Ceux-ci visaient les agents avec toutes sortes de projectiles, dont des pavés arrachés au sol et des bouteilles, a constaté l'agence Belga, lundi vers 16h00.

Au moins 5.000 producteurs européens de lait, de viandes porcine et bovine et de fruits et légumes, venus essentiellement de Belgique, de France et d'Allemagne, se sont rendus ce lundi à Bruxelles à l'appel du Copa-Cogeca, afin de réclamer des prix rémunérateurs.

Selon une nouvelle estimation de la police, plus de 3.000 producteurs européens de lait, de viandes porcine et bovine et de fruits et légumes, venus essentiellement de Belgique, de France et d'Allemagne, défilent à pied lundi matin depuis 11h15 dans les rues de Bruxelles à l'appel du Copa-Cogeca, afin de réclamer des prix rémunérateur

Une nouvelle réunion s'est tenue mercredi entre les partenaires de la concertation de la chaîne alimentaire (Agrofront, Fevia, Comeos) en présence des ministres régionaux et fédéral de l'Agriculture ainsi que du SPF Economie.

Une dizaine d'agriculteurs mènent encore une action de protestation vendredi à Bruges, où ils bloquent l'entrée d'un magasin Carrefour. L'Algemeen Boerensyndicaat (ABS), l'un des principaux syndicats agricole de Flandre, soutient l'action mais ne l'a pas initiée, a-t-il fait savoir.

Le mouvement de grogne des producteurs laitier et porcin contre la faiblesse des prix se poursuit ce jeudi, dans la province de Hainaut et le pays de Herve, a-t-on appris auprès de plusieurs associations d'agriculteurs.

Une centaine de producteurs laitiers wallons, munis de bâtons et de bidons vides, ont manifesté bruyamment dans les travées de la Foire agricole de Libramont vendredi matin pour faire entendre leur colère contre la faiblesse des prix du lait qui les empêche de vivre décemment de leur métier.

Le ministre fédéral de l'Agriculture, Willy Borsus, annonce vendredi, premier jour de la 81e édition de la Foire agricole de Libramont, une série de dix mesures, adoptées ou en gestation, visant à soutenir le monde agricole, frappé notamment par une nouvelle crise laitière.

Quelques mois après la fin des quotas, décrétée le 1er avril 2015 au niveau européen, le secteur laitier traverse une nouvelle crise profonde, marquée par un effondrement des prix. Cette troisième crise grave en moins de 10 ans plonge des milliers d'agriculteurs dans des situations dramatiques.

Si l'inflation du prix des terres agricoles est préoccupante partout en Europe, elle a été particulièrement importante en Belgique durant les dernières décennies, indique lundi l'association FIAN Belgium, section belge du réseau FIAN International (FoodFirst Information and Action Network). Dans une étude intitulée "Pour un meilleur accès à la terre en Belgique et en Europe", l'organisation indique qu'en 10 ans, soit de 1995 à 2006, le prix moyen d'un hectare de terre agricole belge a été multiplié par 3, passant de 9.727 euros à 27.190 euros.

Un producteur belge de nourriture pour bétail a tiré la sonnette d'alarme après avoir détecté la présence de dioxine dans ses produits quarante fois supérieure à la normale, rapporte mercredi Het Nieuwsblad. Bien que le chargement ait déjà été distribué, le risque est faible que les produits concernés se soient retrouvés dans la chaîne alimentaire, selon l'Afsca.