Tout sur agression

Un habitant du village landais d'Audon (sud-ouest) a fait sensation lundi sur les réseaux sociaux, tant en France qu'à l'étranger, après avoir été photographié simplement vêtu d'un slip et d'un t-shirt en train d'agresser à coups de pelle des militants écologistes.

Le nombre de gardiens de prison agressés a augmenté en 2014, avec 192 victimes répertoriées, contre 185 en 2013 et 173 en 2012. Il s'agit d'une hausse de 4% en un an et de 11 % en l'espace de deux ans, selon les chiffres du ministre de la Justice Koen Geens (CD&V), relayés vendredi par les journaux de Sudpresse.

Les TEC n'ont jamais connu aussi peu d'agressions que l'an dernier. Entre 2000 et 2014, elles sont passées de 108 à 33 sur les plus de 700 lignes régulières, alors que, sur la même période, on est passé de 144 à 287 millions de passagers par an, écrit mardi L'Avenir.

Selon une étude menée par le secrétariat social Securex auprès de 2.088 travailleurs belges, 16% des personnes sondées avouent avoir subi une agression sur leur lieu de travail au cours de l'année 2013, contre 7% lors de l'enquête de 2012, écrit jeudi La Libre Belgique.

Le nombre d'agressions, qu'elles soient physiques ou verbales, est en diminution lors du premier semestre de l'année sur le réseau de la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (Stib).

Le jeune homme, arrêté mercredi dans la banlieue parisienne et qui a reconnu avoir agressé un militaire français, s'était converti récemment à l'islam et a sans doute agi au nom de son "idéologie religieuse", a déclaré le procureur de Paris, Xavier Molins.

Un militaire a été blessé au cou samedi dans le quartier de La Défense, près de Paris, par un homme armé d'un cutter, qui a pris la fuite. Le militaire en tenue, dont le pronostic vital n'est pas engagé, était en mission dans le cadre du plan Vigipirate.

Les agressions physiques commises sur les agents et les usagers de la Stib en 2012 ont diminué respectivement de 1,4% et de 9,2% par rapport à 2011. La société des transports intercommunaux de Bruxelles compte actuellement 200 agents de sécurité, dont 45 ont été engagés l'année dernière, indique l'Echo mercredi.

Les accompagnateurs de train ont fait l'objet de moins "d'agressions" (coups et blessures, violences légères, menaces, insultes) en 2012 qu'au cours de l'année précédente, rapporte mardi La Libre Belgique. Un total de 1.178 agressions ont ainsi été enregistrées en 2012, contre 1.230 en 2011, soit un recul de 8,9 pc. Les chiffres de 2010 étaient cependant meilleurs, avec 1.084 agressions.