Tout sur Afrique subsaharienne

Les contaminations au VIH étant en baisse au sein des deux principaux groupes concernés en Belgique, l'épidémie se caractérise désormais par une plus grande diversité, ressort-il des derniers chiffres publiés jeudi par l'Institut de Santé publique Sciensano.

Dans la majeure partie de l'Afrique subsaharienne, ainsi que dans certaines régions d'Asie, d'Amérique latine et des Caraïbes, une baisse récente de la fécondité crée des conditions démographiques favorables à une croissance économique accélérée, indique l'UCLouvain, partenaire des Nations Unies, alors que la division de la population de l'ONU publie lundi ses projections démographiques au niveau mondial, à l'horizon 2100.

Près d'un parlementaire sur quatre dans le monde est une femme, a indiqué mardi l'Union interparlementaire (UIP) dans un rapport, révélant l'efficacité de la politique des quotas lorsqu'elle est accompagnée de mécanismes de mise en oeuvre comme des sanctions.

Les Nations Unies ont décrété 2019 l'année des langues indigènes. A cette occasion, l'universitaire et essayiste américain Tim Brooks a mis en ligne l'atlas des alphabets menacés sur lequel il travaille depuis 10 ans.

En 2017, 890 personnes ont appris qu'elles étaient porteuses du virus de l'immunodéficience humaine (VIH), soit 2,4 nouveaux diagnostics par jour en moyenne, indique mardi Sciensano dans son rapport annuel. Le nombre d'infections diagnostiquées diminue de 2% par rapport à 2016 et de 27,5% en comparaison avec 2012.

Au cours des 25 dernières années, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans a baissé de 62%, passant de 12,7 millions de décès en 1990 à 5,6 millions en 2016, ressort-il mardi d'un nouveau rapport de l'Unicef. Ces progrès restent cependant inégaux. L'Asie et l'Afrique subsaharienne constituent les deux régions du monde les plus sensibles à la mortalité infantile.