Tout sur Afrique subsaharienne

En 2017, 890 personnes ont appris qu'elles étaient porteuses du virus de l'immunodéficience humaine (VIH), soit 2,4 nouveaux diagnostics par jour en moyenne, indique mardi Sciensano dans son rapport annuel. Le nombre d'infections diagnostiquées diminue de 2% par rapport à 2016 et de 27,5% en comparaison avec 2012.

Au cours des 25 dernières années, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans a baissé de 62%, passant de 12,7 millions de décès en 1990 à 5,6 millions en 2016, ressort-il mardi d'un nouveau rapport de l'Unicef. Ces progrès restent cependant inégaux. L'Asie et l'Afrique subsaharienne constituent les deux régions du monde les plus sensibles à la mortalité infantile.

L'Europe entière a participé à l'économie esclavagiste, qui a saigné l'Afrique subsaharienne, et des voix s'élèvent désormais pour réclamer réparation, explique Myriam Cottias, qui dirige le Centre international de recherche sur les esclavages et les post-esclavages.

Londres Après des hausses record les années précédents, les sentences capitales prononcées sont en diminution à l'échelle mondiale, se réjouit Amnesty International. Pour l'ONG, l'Afrique subsaharienne constitue "une lueur d'espoir" supplémentaire dans la lutte contre la peine de mort.

Un nouveau vaccin bon marché et qui ne requiert pas de réfrigération s'est avéré efficace à plus de 66% contre les rotavirus à l'origine des gastro-entérites aiguës, qui sont responsables de 37% des décès de jeunes enfants dans les pays en développement, selon un essai clinique mené au Niger et dont les résultats sont publiés mercredi dans la revue médicale américaine New England Journal of Medicine.

Dans son ouvrage " La Grande Évasion. Santé, richesse et origine des inégalités ", l'Écossais Angus Deaton, prix Nobel d'économie en 2015, et professeur à l'université de Princeton aux États-Unis, décortique les raisons pour lesquelles le monde d'aujourd'hui est meilleur qu'hier.